95% des employés pistonnés par le monde politique dans un casino coréen

img auteur
Par LE 13.09.2017
95% des employés pistonnés par le monde politique dans un casino coréen

Kangwon Land, le plus gros casino terrestre de Corée du Sud, est au centre d’un scandale depuis que l’on a appris que 95 % des personnes embauchées entre juillet 2011 et février 2014 l’avaient été grâce à leurs relations politiques. Kangwon Land, le spécialiste du piston ?

Le monde politique choisit ses employés casinos

Jeudi dernier, le Kangwon Land communiquait sur le fait que 493 des 518 personnes embauchées entre 2011 et 2014 ont eu leurs places grâce à leurs relations avec des personnalités du monde politique (ainsi que d’autres personnes influentes).

Selon le Korea Times, la société blâme son ancien PDG Choi Heung-jip. Lui et le responsable des ressources humaines de l’époque ont été inquiétés par la justice en 2015. On suppose que le Kangwon Land a décidé de sortir des chiffres précis pour attester de son actuel honnêteté. Pour montrer que les pratiques douteuses du passé ont disparu, le Kangwon Land aurait préféré prendre les devants et attribuer la faute à l’ancienne direction.

Selon le communiqué, « quelque chose relevant du passé est en train de ternir la réputation du Kangwon Land, qui essaie de travailler sur sa transparence depuis quelques années ». Bien que la transparence soit de mise désormais, il est surprenant d’appendre qu’un pourcentage si important des employés doit sa place à ses relations et non à ses compétences.

Le Kangwon loin devant mais loin d'être tout blanc

Le Kangwon Land jouit d’avantages sur le marché coréen et est le plus performant des 17 casinos du pays. Il est le seul à pouvoir accueillir les résidents coréens dans son établissement, contrairement aux autres structures qui ne peuvent compter que sur les touristes. Il est tellement loin en termes de chiffre d’affaires qu’il génère à lui seul plus que les 16 autres réunis.

L’année dernière, le Kangwon Land avait été critiqué pour ne pas assez prendre en compte la protection des joueurs à problème. Plus récemment, c’est la firme 888 Holdings qui a été épinglé par la Commission Britannique avec une amende de 7,8£ millions. 888 avait en effet profité des dépôts de nombreux joueurs qui avaient pourtant choisi de s’exclure du site.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.