Il parie sa femme sur un match de football et perd

img auteur
Par LE 12.04.2018
Il parie sa femme sur un match de football et perd

Lorsque l’on parie quelque chose, il faut être prêt à perdre. Mais lorsque l’un des parieurs mise sa propre femme et perd, on sait que l’on est en face d’un individu un peu dérangé. C’est ce qu’il s’est passé en Tanzanie le samedi 7 avril, lorsque deux amis ont décidé de s’opposer dans un pari sur le match Manchester United contre Manchester City, d'après Nairobinews.

Pari légal ou non ?

Normalement, un pari entre amis à pour objet une somme d’argent modérée ou un gage quelconque, type faire le ménage de l’autre ou traverser un parc en caleçon. Mais lorsque l’on a affaire à des individus un peu dérangés, l’objet du pari peut être autrement plus surprenant.

Deux amis habitant la Tanzanie ont récemment parié l’un contre l’autre sur la rencontre de football Manchester United contre Manchester City, le derby par excellence. En tant que fan de foot inconditionnel, il fallait que l’objet du pari soit mémorable.

Il l’a été.

Le perdant du pari a en effet perdu sa femme pendant une semaine. Etant donné les circonstances, il est probable que sa femme ne revienne pas au domicile après cette semaine.

Le pari n’a pas été passé à la va-vite mais a été écrit noir sur blanc comme un véritable contrat. Chacun a écrit son contrat, signé par les deux parties Tony Shilla et Amani Stanley. Le papier du perdant stipulait :

« Je promets par la présente de donner ma femme pour une semaine complète à mon ami Tony Shilla si Manchester City ne gagne pas la rencontre contre Manchester United. Je suis sain d’esprit et je n’ai pas été forcé de placer ce pari. »

Manchester United a gagné le match 3 à 2, permettant à Tony Shilla de gagner la femme de son ami pendant une semaine. La question que l’on est en droit de se poser est de savoir si ce contrat est valable aux yeux de la loi, si la femme de Stanley décide de contester le deal.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce genre de paris loufoques arrive une fois de temps en temps. En 2013, un homme a perdu sa maison sur un derby similaire et a été éjecté, lui, sa femme et ses enfants de son domicile. En cas de victoire, il aurait eu droit à la Toyota de son ami et à sa femme.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.