La capitale de la Slovaquie interdit toutes formes de jeux de casino physiques

img auteur
Par LE 13.04.2017
La capitale de la Slovaquie interdit toutes formes de jeux de casino physiques

La capitale de la Slovaquie vient d'adopter une nouvelle mesure assez extrême en interdisant formellement toutes formes de jeux de casino physiques. A compter du 1er mai 2017, les licences des opérateurs de Bratislava ne seront plus renouvelées et disparaîtront donc après expiration. Cette loi qui divise la ville fait le bonheur de ceux qui demande une prohibition depuis des années.

Décision controversée

Toutes les formes de jeux d'argent physiques ne vont pas disparaître du jour au lendemain mais seront progressivement arrêtées. A partir du 1er mai, les licences ne seront plus renouvelées, ce qui signifie que quelque 300 lieux où l'on trouvent ces jeux seront concernés, dont les quelques casinos de la ville. Les dernières licences expireront en 2021, ce qui laisse le temps à ces opérateurs de s'organiser.

Bratislava prend ainsi une décision assez extrême, comme l'atteste ceux qui s'opposent à la loi. Selon eux, une régulation stricte, encadrée, vaut mieux qu'une interdiction. Rien ne peut empêcher les gens de jouer et il ne faudra pas longtemps avant que de nombreux tripots illégaux prennent forme dans la capitale slovaque.

Selon le maire de la ville Ivo Nesrovnal, l'argent qui ne sera plus encaissé par les jeux d'argent sera compensé d'une façon ou d'une autre, même si l'intéressé ne propose pas encore de solution claire. Les opposants à la loi préparent une contre-attaque dans l'année.

L'interdiction globale semble dangereuse à bien des égards. En effet, sans régulation point de protection du consommateur. Point de taxes générées non plus puisque les opérateurs illégaux garderont leurs profits pour eux.

Jeux en ligne au point mort

Concernant les jeux en ligne, la Slovaquie ne dispose pas encore de régulation officielle mais pourrait en adopter une un jour ou l'autre. Compte tenu de l'annonce sur les jeux physiques à Bratislava, on pourrait douter que le pays ne légalise ses jeux en ligne. Toutefois, l'exemple de ses voisins tchèque et polonais pourrait faire pencher la balance.

La Pologne et la république Tchèque ont en effet régulé leurs marchés des jeux en ligne il y a quelques mois et mais l'ont fait en imposant des taxes assez contraignantes. La Pologne a choisit de taxer sur les mises et non les gains des opérateurs, tandis que la République Tchèque a défini une taxation de 35%. Pas sûr que cela attire les opérateurs de la région...

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.