Le modèle de Singapour sera certainement privilégié pour les futurs casinos japonais

img auteur
Par LE 16.06.2017
Le modèle de Singapour sera certainement privilégié pour les futurs casinos japonais

Depuis la légalisation officielle des casinos resorts au Japon, les législateurs étudient tous les points qui définiront ce futur marché. Selon la firme Morningstar Inc, il pourrait y avoir quatre casinos terrestres qui pourraient générer quelque 25$ milliards annuels. La part pourrait être de l'ordre de 19$ milliards en revenus de jeux et 6$ milliards en non-gaming.

Quoiqu'il en soit, la volonté de se calquer sur le modèle des casinos de Singapour, comme cela a été évoqué en 2014, semble être évidente compte tenu de l'efficacité de ce modèle.

Jusqu'à quatre casinos sur le territoire

Les casinos de Singapour ont été lancés en 2010 et ont cartonné dès l'ouverture. Même si les revenus étaient moins importants l'année dernière, et seront possiblement encore en-dessous pour 2017, le modèle permet à deux établissements (le Marina Bay Sands et le Resort World Sentosa) de générer presque autant que tous les casinos de Las Vegas.

A ce jour, le nombre de futurs casinos n'est pas sûr et le chiffre pourrait se situer entre deux et quatre.

L'un des points les plus importants à aborder, outre l'identité des licenciés, est celui de la taxation des futurs complexes. Celle-ci pourrait s'inspirer de Singapour qui ne taxe que 15% du revenu des joueurs « moyens » (mass market) et 5% des VIP. Les casinos doivent aussi payer 7% de taxes sur les biens et services. Même cumulés, on est loin en-dessous des taxes de Macau, où chaque casino doit reverser 39% du Produit Brut des Jeux.

Les opérateurs seraient donc avantagés au Japon plutôt qu'à Macau. Des visiteurs de Corée du Sud et de Chine seraient nombreux, mais probablement moins attirés qu'à Macau car l'ancienne cité portugaise constitue une destination de choix pour la classe moyenne chinoise. Cette classe moyenne est de plus en plus importante en termes de population et de revenus. Macau est plus proche et est rattaché à la Chine.

Les législateurs se donnent rendez-vous courant août 2017 pour apporter des précisions sur le futur marché.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.