Les fédéraux enquêtent sur les plus gros joueurs high-rollers de Wynn Resorts

img auteur
Par LE 28.11.2014
Les fédéraux enquêtent sur les plus gros joueurs high-rollers de Wynn Resorts

D’après le Wall Street Journal, les autorités fédérales américaines sont en train « d’enquêter » sur les plus gros clients de Wynn Resorts à Las Vegas et en Asie. L’enquête vise à définir si des fraudes concernant du blanchiment d’argent ont eu lieu.

Demande d’information sur les plus gros joueurs

En août, l’avocat de Wynn, Donald Campbell, a reçu une lettre de demande d’information sur les 100 plus gros joueurs de Wynn aux Etats-Unis, et des 50 plus gros d’Asie, d’Europe et du continent sud-américain, sur la période couvrant 2011 à 2013.

Les autorités fédérales et l’IRS – Internal Revenue Service, agence chargée de collecter l’impôt sur le revenu et diverses taxes - réclamaient les noms, dates de naissance, numéros de sécurité sociale et d’autres documents permettant de les identifier.

L’IRS demande également d’avoir accès aux identités des responsables ayant travaillé dans l’un des casinos Wynn pendant cette période. La branche casino n’est pas la seule visée, la section paris sportifs de l’opérateur est également visée.

Wynn dans la lignée des concurrents

Michael Weaver, responsable marketing chez Wynn, a communiqué sur le fait qu’il n’avait jamais détecté de fraude sur les joueurs VIP de Wynn et qu’il doutait que cela puisse être le cas.

Un porte-parole a ajouté : « Ce n’est pas parce que ces agences du gouvernement réclament des informations que cela signifie qu’il y a eu des fraudes  au sein de l’entreprise Wynn. »

Wynn Resorts n’est pas le premier opérateur terrestre à se faire inquiéter par ce genre de procédures.

En août 2013, le Las Vegas Sands avait accepté de payer 47.4$ millions au Département de la Justice américaine (Doj) par rapport à des transactions suspectes de l’ordre de 100$ millions de la part d’un fournisseur de méthamphétamine (drogue dure).

MGM Resorts a eu des problèmes similaires pour avoir transféré 20$ millions à un joueur high-roller qui, après enquête, s’est avéré être un homme qui ne gagnait « que » 200.000$ par an, et qui utilisait des fonds obtenus illégalement pour jouer. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.