Nouveau Megapot live à la Grande Motte pour 2.795.195€

img auteur
Par LE 28.06.2017
Nouveau Megapot live à la Grande Motte pour 2.795.195€

Le jackpot Megapot des casinos Partouche a littéralement explosé aux yeux d'un chanceux joueur le 23 juin dernier lorsque celui-ci a réussi à empocher 2,795,195€ en un seul spin. Il rejoint le cercle prestigieux des 57 gagnants de Megapot (dont 26 millionnaires).

Une vie transformée en l'espace d'une seconde

C'est une visite plus qu'heureuse qu'a connu ce joueur au casino Partouche de la Grande Motte vendredi 23 juin. A précisément 23h54, la machine Megapot a décidé de tout donner, soit près de 2,8€ millions. Pour avoir une chance de décrocher le jackpot dans son intégralité, le joueur doit miser 2€, qui est le maximum de la machine.

Le Megapot Partouche a été lancé en 2008 et a fait 57 gagnants depuis, dont 26 millionnaires en euros. Plus de 190 machines à sous réparties dans 39 casinos proposent ce jackpot prisé des joueurs français. Une fois remporté sur l'un d'entre eux, celui-ci se réinitialise. Vous n'avez techniquement pas plus de chance de le remporter à la Grande Motte qu'au Lyon Vert par exemple.

Les parieurs peuvent miser à partir de 0,05€ mais il faut aller au niveau des spins à 2€ pour être éligible au jackpot. Cette limite a été abaissée il y a peu pour permettre aux joueurs de tenter leur chance plus facilement. Auparavant, il fallait miser 2,5€ pour décrocher le jackpot.

Le record date toujours de 2009 lorsqu'une personne avait raflé 3,3€ millions. Depuis sa création, le Megapot a distribué plus de 65€ millions de gains. Le dernier Megapot en date avait été gagné le 20 janvier 2017 à 16h21. Le montant de ce jackpot était alors de 2,6€ millions. Au moment où j'écris ces lignes, il est affiché à 880,338€. Tenté ?

On ne peut qu'imaginer les projets de cet illustre inconnu. Nouvelle maison ? Des vacances de rêve ? Une chose est sure, le choix est relativement large lorsque l'on doit gérer une fortune de 2,8€ millions du jour au lendemain.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.