Partouche accusé de fraude fiscale et de blanchiment d'argent après les arrestations de trois directeurs

img auteur
Par LE 13.03.2018
Partouche accusé de fraude fiscale et de blanchiment d'argent après les arrestations de trois directeurs

Les actions du groupe Partouche ont chuté de près de 20% en l’espace d’un week-end après l'annonce choc de l'arrestation de sept membres de la firme, dont trois directeurs. Les autorités ont en effet rendu visite à trois des casinos Partouche – à Cannes, Bandol et la Grande-Motte – suite à des forts soupçons de blanchiment d’argent et de fraude fiscale.

Après avoir déclaré des résultats satisfaisants pour 2017, le groupe risque de subir une année 2018 beaucoup plus difficile que prévu…

Partouche dissimulait des grosses parties de poker

Partouche tremble, c’est le moins que l’on puisse dire… ! Le numéro 2 des casinos français a subi plusieurs attaques de la police ce week-end pour contrer un cas grave de blanchiment d’argent, de fraude fiscale et de tenue illicite de jeux et de hasard.

Selon les autorités, des parties de poker beaucoup plus importantes que ce qui était déclaré ont eu lieu dans certains casinos du groupe depuis près d’un an et demi. Selon les éléments qui ont été révélés, ces parties de poker avaient lieu de façon dissimilée et les responsables ne déclaraient qu’une fraction de l’argent qui était mis en jeu. Le montant déclaré « était parfois 20 fois inférieur à celui réellement joué ».

Pour le moment, il n’est pas possible d’avoir une précision sur ces montants mais on imagine que ces montants étaient échangés durant des parties de cash-game high-stakes, parties qui ont peut-être impliqué des personnalités publiques voire des cadres de Partouche.

Quoi qu’il en soit, trois directeurs ont déjà été interpellés, ainsi que quatre autres personnes censées être liées à ces parties. Les autorités ont également effectué des perquisitions, notamment chez l’un des directeurs Partouche. Certaines personnes auraient en effet touché des commissions pour la tenue de ces parties et le blanchiment d’argent qui avait lieu.

Cette nouvelle va sérieusement entacher la réputation de Partouche mais également sa capacité à investir de nouveau cette année. Nous avions en effet vu que la firme était prête à effectuer des rénovations et autres travaux sur l’ensemble de son parc immobilier. La priorité est désormais de s’expliquer devant la justice et probablement de commencer à rassembler l’argent qui servira d’amende et de mise à niveau fiscale.

Nous tiendrons informés nos lecteurs de l’avancement de cette affaire.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.