Une arnaque à plus de 400,000AU$ au Crown Casino de Melbourne

img auteur
Par LE 19.04.2018
Une arnaque à plus de 400,000AU$ au Crown Casino de Melbourne

Un croupier de Melbourne ainsi que trois joueuses ont été arrêtés pour avoir triché aux tables de baccarat du Crown Casino à hauteur de plus de 400,000 dollars australiens. Les fraudeurs ont réussi à empocher des gains sur plusieurs sessions de suite avant de se faire repérer et arrêter par la sécurité.

Le croupier aide les joueuses à gagner

Tricher au casino est loin d’être aisé et c’est un jeu avec lequel il faut savoir se retirer très vite. Un casino terrestre est en effet l’un des lieux les plus surveillés au monde. Des centaines de caméras sont disposées de façon à tout voir, même les gestes les plus discrets.

En outre, d’autres moyens sont utilisés par la sécurité pour repérer des gains anormaux. Quand une table de jeux reporte une série de gains importants, des signaux rouges sont lancés. Il s’agit parfois de simple chance, comme certains joueurs en font l’expérience mais d’autres fois il ne s’agit que d’une triche plus ou moins orchestrée.

Dans le cas de ce quatuor de tricheurs en Australie, la parade paraissait assez grossière, bien que nous n’ayons pas tous les détails. Le croupier, Michael Huo, a opéré avec trois joueuses – Fiona Shum, Yixuan Cui et Ke Wang – afin de soutirer des gains en toute simplicité sur les tables de baccarat.

Les joueuses ont réussi à gagné 431,700AU$ en quelque 58 heures de jeux du 26 mars au 1er mai de l’année dernière. Leur mode opératoire paraissait simple, tellement qu’il est surprenant qu’ils aient pu voler autant sans se faire prendre. Le croupier faisait en sorte de découvrir les premières cartes du deck qu’il allait utiliser et d’informer les joueuses de certaines cartes clés. Celles-ci pouvaient miser en connaissance de cause et rafler de solides gains régulièrement.

Selon les caméras de surveillance, Michael Huo a jeté un coup d’oeil aux premières cartes au moins une vingtaine de fois afin de permettre à ses complices de miser sur le bon résultat. Au baccarat, les joueurs peuvent parier pour le joueur, la banque ou un partage (tie). Le partage représente le résultat le plus rentable en termes de cote car il est le moins probable statistiquement.

L’accusation a l’intention de faire condamner les joueuses ainsi que le croupier. Seule l’une des joueuse, Ke Wang, pourrait s’en sortir sans des poursuites graves car elle n’aurait participé à l’arnaque qu’à hauteur de 1,900AU$.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.