Atlantic City en avril 2016 - Croissance des casinos mais menace de faillite pour la ville

img auteur
Par LE 17.05.2016
Atlantic City en avril 2016 - Croissance des casinos mais menace de faillite pour la ville

Doucement mais sûrement, la situation des casinos d'Atlantic City s'améliore. Le mois d'avril a montré une croissance de 8,1% par rapport au mois d'avril 2015. Toutefois, la ville est toujours en proie à des difficultés financières et la faillite pourrait arriver.

L'activité casinos en ligne/terrestre en forme

La fermeture de quatre casinos en 2014 – l'Atlantic Club, le Revel, le Trump Plaza et le Showboat – auront au moins permis au huit autres de plus grosses parts de marché. Cette situation leur permet de profiter d'une croissance de 8,1% pour 215$ millions de chiffre d'affaires (en incluant les casinos terrestres et en ligne).

Outre l'absence des anciens concurrents, le mois a été bon en partie grâce au calendrier qui a placé deux jours fériés près des week-end. Les casinos ont été particulièrement visités à ces deux occasions.

« Parmi les explications des performances d'avril, nous pouvons évoquer le calendrier favorable mais c'est aussi la capacité des casinos à attirer de nouveaux clients. » a déclaré Matt Levinson, président de la Commission de Contrôle des Casinos du New Jersey.

Les jeux d'argent en ligne ont eux aussi progressé de façon intéressante avec une augmentation de chiffre d'affaires de 33,8%. Ce vertical a été aidé par l'arrivée fracassante de Pokerstars le mois dernier, qui a boosté les résultats du Resorts Casino, le partenaire du leader du poker, mais aussi ceux du marché dans son ensemble.

Le Resorts Casinos a dégagé 3,4$ millions sur son activité internet le mois complet, une hausse de 164% par rapport à janvier 2016.

Une dette menaçante

Pourtant les jeux ne sont pas encore faits car Atlantic City risque une mise en faillite si la ville ne paie pas vite ses dettes. En tant que gouverneur du New Jersey, Chris Christie propose de prendre le contrôle de l'état afin de lui alléger sa balance mais le maire d'Atlantic, Don Guardian, veut laisser faire encore deux ans et demande une aide financière de la part de Trenton, la capitale de l'état. Il pense que le regain de croissance des casinos pourra progressivement remettre les comptes de la ville dans le vert.

Cette situation de faillite d'une ville rappelle celle de Détroit en juillet 2013. La ville qui était un moteur unique de croissance aux Etats-Unis est devenue en quelques années un trou financier, avec une fuite importante des résidents. Les autorités ont accordé la mise en faillite de la ville quand la dette a atteint les 18-20$ milliards. Atlantic City est encore très loin de cette marque.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.