Calvin Ayre, fondateur de Bodog, sur la liste des plus grands fugitifs des Etats-Unis

img auteur
Par LE 07.12.2013
Calvin Ayre, fondateur de Bodog, sur la liste des plus grands fugitifs des Etats-Unis

Peu après l'attaque par la police des bureaux de la société de jeux Bodog à Manille, Philippines, un mandat d'arrêt international a été émis à l'encontre de son fondateur Calvin Ayre. Ce dernier se trouve sur la liste des personnes les plus recherchées par les Etats-Unis et figure aux côtés de cas très graves comme des trafiquants de drogues et même une personne accusée de distribuer de la pornographie infantile.

Calvin Ayre accusé de jeux illégal et blanchiment d'argent

L'étau se resserre autour du fondateur de Bodog. Le gouvernement américain a fait savoir par cette liste de criminels les plus recherchés qu'il souhaitait expressément arrêter Calvin Ayre suite à certaines activités illégales.

Sur cette liste, une description complète de l'homme est renseignée, avec ses caractéristiques physiques, sa photo, le dernier lieu où il a été aperçu et d'autres informations pouvant faciliter son interpellation... Les Etats-Unis l'accusent d'avoir proposé des jeux d'argent illégalement et d'avoir blanchi des sommes considérables. A ce titre, il fait partie des plus grands fugitifs actuels...

L'US Immigration and Customs Enforcement fait donc savoir que : « Un mandat d'accusation a été émis par la cour du Maryland. Celui-ci accuse une entreprise et quatre membres d'un opérateur de jeux en ligne d'avoir blanchi de l'argent et violé les titres 18 USC 1955 et 18 USC 1956, c'est-à-dire exploitation d'une entreprise de jeux d'argent illégale et blanchiment d'argent. Calvin Ayre est l'une des personnes inculpées dans cette affaire. »

Nul doute que cela doit être extrêmement dérangeant de se retrouver aux côtés de criminels et pédophile pour une exploitation de jeux d'argent, même si ses accusations s'avèrent fondées... Surtout après avoir lancé une fondation en aide aux victimes du Typhon Haiyan. Pour le moment Calvin Ayre est encore introuvable.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.