Casinos au Japon : les perspectives de bénéfices intéressent de plus en plus de préfectures

img auteur
Par LE 27.09.2019
Casinos au Japon : les perspectives de bénéfices intéressent de plus en plus de préfectures

L'intérêt pour les futurs casinos au Japon semble devenir de plus en plus fort avec la récente annonce du Ministère du Tourisme Kazuyoshi Akaba (photo), qui a déclaré que trois mega casinos seraient effectivement construits, mais surtout que huit à onze villes avaient exprimé le souhait d'accueillir ces futurs lieux de divertissement. 

Les préfectures japonaises se réveillent

Lors des premières annonces de Shinzo Abe - le Premier Ministre japonais - de nombreuses voix critiques se faisaient entendre, à la fois de la part du public et des préfectures. Désormais, l'intérêt est grandissant. Est-ce dû au travail acharné des casinotiers et des lobbyistes, ou simplement aux perspectives de bénéfices ?

Si les casinotiers pourront générer des sommes folles, le gain sera bien entendu partagé par le gouvernement et les préfectures concernées. 

Akaba a déclaré que les préfectures d'Hokkaido, Chiba, Tokyo, Yokohama, Nagoya, Osaka, Wakayama et Nagasaki avaient exprimé un clair intérêt pour voir accueillir un futur resorts. En plus de ces candidats, Kawasaki, Hamamatsu et Shizuoka seraient potentiellement intéressés. 

Cela fait donc onze candidats pour trois choisis, ce qui permet de sélectionner les profils les plus intéressants et d'optimiser le futur marché. 

Des casinos à 10$-15$ milliards

On sait déjà que MGM Resorts est le favori pour établir son casino à Osaka. Las Vegas Sands et Melco Resorts sont focalisés sur Yokohama tandis que Wynn Resorts pourrait s'accomoder de la capitale Tokyo, de Yokohama ou d'Osaka. Pour Wynn, l'important n'est pas forcément l'emplacement mais le projet.

Au niveau des coûts d'investissement, tous s'accordent à dire qu'un minimum de 10$ milliards sera nécessaire, avec la possibilité d'aller jusqu'à 15$ milliards. Seul le PDG de Melco Resorts Lawrence Ho a opté pour un effet d'annonce en déclarant qu'il "préférait ne pas restreindre ses rêves à un prix donné". Que ne faut-il pas dire pour convaincre les officiels japonais.

Il faut avouer que le futur marché japonais est le plus prometteur des dernières décennies. Seul Macau il y a une quinzaine d'années avait suscité un intérêt similaire. Les casinos japonais - même s'ils ne seront que trois - pourront générer des sommes du même niveau, et certainement dépasser les dizaines de casinos de Las Vegas...!

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.