Casinos : miser sur le sexy pour sortir de crise ?

img auteur
Par LE 27.09.2011
Casinos : miser sur le sexy pour sortir de crise ?

Aux Etats-Unis, les casinos font tout pour tenter de sortir d'une période plutôt morose pour l'industrie du jeu.


Il y a 11 ans, lorsque Larry Flynt ouvrait le "Hustler Casino" à Los Angeles, du nom du magazine qu'il avait crée en 1974 et dans lequel la gente féminine est affichée encore plus dévêtue que dans son autre magazine mythique, Playboy. Le casino connu le faste des années 2000 et l'explosion de la richesse de nombreux américains grâce aux prix de l'immobilier qui montaient en flèche. Les tables de blackjack et de poker ne désemplissaient pas..Mais voilà, la crise financière de 2008 est passée par là et il a bien fallu s'adapter.

Penser "en dehors de la boite" pour sortir le casino de la crise

La situation nécessitait de penser "hors du cadre" et d'innover coute que coute pour ramener des clients dans les salles de jeux. Les managers ont alors décidé de prolonger l'"expérience" du magazine Hustler dans le casino, en embauchant des mannequins comme croupières. Le salon de blackjack a été entièrement repensé comme un club glamour, sexy et chic pour attirer une clientèle nouvelle qui viendrait avant tout profiter de la soirée et éventuellement miser sur les tables de jeux.

Tout est fait pour rendre les croupières les plus sexys possible : elles déboutonnent les premiers boutons de leurs hauts et portent des jupes extra courtes..Dan Sanbrotti, directeur des tables de jeux, se justifie : "Les gens ne viennent pas au casino uniquement pour jouer aux cartes. Ils peuvent le faire chez eux, en ligne. Nous voulons créer une experience unique pour que le joueur revienne et qu'il se sente à l'aise".

Sur le site internet du casino (qui a été entièrement repensé), il est d'ailleurs possible de parcourir la fiche de ces croupières sexy. On retrouve Milly, Kat, ou encore Rida, aux formes généreuses et ouvertement mises en valeur. Dans leur présentation, tout est fait pour "teaser" l'américain de "base."

hustler casino

Miser sur le "service" en plus des jeux

Cette stratégie qui vise à miser davantage sur le service proposé que sur les jeux est bien entendu le coeur de métier des casinos. La majorité des joueurs potentiels de viennent pas à Las Vegas ou à Atlantic City pour jouer aux jeux de casino mais pour profiter d'un environnement unique. Et c'est uniquement dans ce climat d'excitation et d'amusement qu'ils auront une prédisposition au jeu. Biensur, il n'est pas question de "manipuler" les émotions du joueur mais simplement de lui donner ce qu'il est venu chercher.

Les casinos français devraient en prendre de la graine, alors même qu'ils cherchent à se désengager de plus en plus du service et remplacent les tables de jeux par des tables électroniques, et qu'ils réduisent drastiquement le personnel. Il n'est peut-être pas question d'embaucher des croupières sexys, qui déplairaient assurément à la clientèle traditionnelle des machines à sous, mais simplement "vendre davantage de rêve". Les casinos doivent vendre ce rêve. Sinon, à quoi bon y aller ?

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.