C'est officiel, les mises maximales des FOBTs passent de 100£ à 2£

img auteur
Par LE 21.05.2018
C'est officiel, les mises maximales des FOBTs passent de 100£ à 2£

Après avoir réfléchi plus d’un an à la prochaine limite maximale des machines de jeux FOBTs (Fixed Odds Betting Terminals) en Grande-Bretagne, le gouvernement a rendu sa sentence en annonçant le pire scénario pour les bookmakers : les joueurs ne pourront bientôt parier que 2£ maximum par coup, au lieu de 100£ auparavant.

Qu’ils se rassurent cela dit, ce changement ne devrait pas être mis en place avant 2020.

Le gouvernement tranche sec

C’est un jour noir pour les bookmakers britanniques mais un jour beaucoup plus festif pour les associations de protection des joueurs. Les limites de mises des FOBTs sont décriées depuis des années, provoquant chez certains joueurs des pertes phénoménales sur de courtes sessions. Selon le Guardian, un joueur a déclaré avoir perdu 13,777£ en seulement sept heures. 

Face à tous les problèmes générés, le gouvernement a été forcé de s’intéresser à ce sujet et de baisser les limites maximales, alors fixées à 100£ par coup.

Les bookmakers avaient alerté le gouvernement sur le fait qu’une baisse trop drastique pourrait compromettre l’industrie des jeux dans sa globalité. Les FOBTs sont en effet de grosses sources d’argent pour les firme de gambling.

Selon ces bookmakers, la baisse ne devait pas aller en-dessous des 20£ mais le gouvernement a décidé, à la surprise générale, d’adopter la baisse la plus significative en allant jusqu’à 2£ par coup. Cette baisse drastique va donc avoir un effet sur les joueurs, qui auront plus de mal à perdre leur chemise en une session mais aussi sur les bookmakers qui vont devoir se passer des millions générés annuellement par les FOBTs.

Les bookmakers s’inquiètent

Il y a plus de 33,000 FOBTs en Grande-Bretagne, réparties dans des boutiques de paris gérées par les bookmakers les plus en vue (William Hill, Ladbrokes ou encore Paddy Power). La baisse des mises maximales va représenter une baisse significative de chiffre d’affaires pour ces bookmakers.

« C’est une décision qui va avoir des effets bien au-delà des boutiques de paris. Nous estimons que plus de 4,000 boutiques de paris vont fermer et que 21,000 collègues vont perdre leurs emplois. » a déclaré l’Association des Bookmakers Britanniques.

Une firme comme William Hill estime qu’elle perdra quelque 100£ millions par an et GVC Holdings près de 120£ millions.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.