Condamné à perpétuité pour avoir tué pour une dette de jeux de 30$, il pourrait être libéré après 39 ans de prison

img auteur
Par LE 11.04.2014
Condamné à perpétuité pour avoir tué pour une dette de jeux de 30$, il pourrait être libéré après 39 ans de prison

Un homme résidant en Iowa, Etats-Unis, avait été condamné à vie pour le meurtre de son voisin qui lui devait 30$ suite à une partie de jeux d’argent. Après 39 ans de prison et un comportement, selon le pénitencier, exemplaire, il pourrait être libéré prochainement.

Une décision qui serait exceptionnelle

Cette affaire remonte maintenant à une quarantaine d’années. Rasberry Williams avait joué avec son voisin et avait gagné 30$ lors de cette partie. Alors que ce dernier ne remboursait pas, les choses s’étaient envenimées et Williams avait tiré à l’arme à feu sur son voisin, le tuant sur le coup. En l’absence de détails sur cette histoire, on a le droit de penser que c’est  totalement disproportionné…

Après 39 années de séjour en prison, la possibilité de libération devient très sérieuse. Selon le personnel du pénitencier, le comportement de Williams a été exemplaire depuis le début de sa détention. Pour cette raison, il devrait probablement être libéré dans un futur proche.

Il est très rare que ce genre d’événement arrive, surtout en Iowa. En effet, Williams a été coupable d’homicide volontaire et a automatiquement été condamné à vie.

« Williams a tiré et tué son voisin, Lester Givhan, en dehors d’une salle de billard à Waterloo en Juillet 1974, pour une dette de jeux de 30$. Williams s’est défendu en affirmant qu’il s’agissait de légitime défense, mais a été condamné pour meurtre au premier degré (assassinat), ce qui entraine automatiquement une peine de prison à vie sans remise. » Selon le rapport.

Même si la décision entraîne la libération définitive de Williams, sa sortie de prison effective pourrait encore prendre du temps (plusieurs mois), cela dit l’homme se prépare déjà psychologiquement à sortir et pense à sa vie future.

« Je vais me trouver un travail et faire quelque chose de positif. Je ne reviendrai jamais au pénitencier et ne ferait jamais rien de mal. »

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.