De nouveaux éléments viennent aggraver le cas des responsables des casinos Affactive

img auteur
Par LE 12.11.2015
De nouveaux éléments viennent aggraver le cas des responsables des casinos Affactive

Environ deux et mois après les arrestations des patrons du groupe Affactive, de nouveaux éléments sont venus s'ajouter aux premières constations. Les trois principaux responsables ont cumulé une liste de fraude qui devrait les envoyer en prison pour de nombreuses années.

Une lourde liste

Souvenez-vous, Affactive est cette société qui opérait des casinos comme WinPalace, Grand Macao ou Grand Parker. La plupart des joueurs s'accordaient à dire que ces plateformes étaient malhonnêtes et ne payaient pas correctement les gains.

D'après le Wall Street Journal, Gery Shalon, Joshua Samuel Aaron et Ziv Orenstein sont accusés de piratage informatique, fraude bancaire, fraude de sécurité, usage de faux documents dont 30 faux passeports, jeux d'argent en ligne illégal, vol d'identité aggravé, blanchiment d'argent et conspiration.

Le coup le plus important des gars d'Affactive aurait certainement été le vol d'informations bancaires de plus de 100 millions d'individus, dont 80 millions de la JP Morgan. C'est le plus gros vol de données clients de l'histoire des Etats-Unis.

Les casinos affactive

Concernant la partie casinos en ligne, les accusés ont piraté de nombreux blogs afin d'aider à placer leurs casinos en top des recherches Google. Ils ont aussi envoyé des milliers de mails promotionnels aux joueurs américains, ce qui est une violation de la loi UIGEA.

Le trio opérait une douzaine de casinos illégaux, ce qui généraient des millions de dollars chaque mois notamment avec l'apport de joueurs américains. Shalon est suspecté d'avoir caché environ 100$ millions sur des comptes bancaires en Suisse et d'autres juridictions. Les fédéraux n'ont pas encore mis la main sur ce pactole accumulé sur quelques années.

A ce jour, les nombreux joueurs et affiliés qui n'ont pas été payés attendent toujours. Peu de chance de voir un jour des remboursements pour qui que ce soit malheureusement...

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.