Encore des casinos terrestres dans le New Jersey...?

img auteur
Par LE 20.12.2013
Encore des casinos terrestres dans le New Jersey...?

Alors que la situation économique de la ville d'Atlantic City est en chute depuis des années, que l'état de New York a légiféré en faveur de la construction de plusieurs méga-casinos dans les prochaines années, les législateurs ont eu une nouvelle idée de génie : peut-être faudrait-il construire de nouveaux casinos terrestres dans le comté de Bergen au New Jersey.

L'acharnement de construction des américains

Où cela va-t-il mener.... ? Beaucoup s'accordent à dire que les Etats-Unis comptent déjà suffisamment de casinos terrestres, voire peut-être déjà trop. Au New Jersey, Atlantic City est une ville qui rassemble beaucoup d'établissements de jeux de casino mais celle-ci connaît des difficultés depuis 2006, au point que les fermetures d'établissements sont craints de plus en plus.

Les visiteurs d'Atlantic sont pour beaucoup des New-Yorkais mais lorsque ces derniers auront accès à des casinos près de chez eux, ils feront certainement (encore moins) le déplacement vers le New Jersey. Les « faiseurs de lois » semblent ne pas comprendre qu'on ne peut pas construire des casinos à l'infini et espérer que tous réalisent profits et affluence, comme si les visiteurs allaient se multiplier par magie.

Une idée vouée à l'échec

Et pourtant c'est la nouvelle pépite nommée AJR11. Ce projet de loi créerait une Commission d'Etude des Jeux de Casino et évaluerait la possibilité d'étendre les casinos à un autre endroit qu'Atlantic City. Selon Jeff Gural, un casino dans le comté de Bergen fait sens et il pense que cela générerait 350$ millions en taxes chaque année...

D'autres comme Ray Lesniak sont heureusement plus censés et pensent qu'un casino dans le nord du New Jersey pourrait endiguer les revenus des futurs casino de New York. Sans compter que cela mettrait certainement probablement un coup final à Atlantic City.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.