Etat des lieux du jeu excessif en France

img auteur
Par LE 19.09.2011
Etat des lieux du jeu excessif en France

Alors que la revoyure approche pour une renégociation des conditions dans lesquels les opérateurs de jeux en ligne évoluent, une étude dresse l'état des lieux du jeu excessif en France.


Soucieux d'une ouverture maitrisée et pour peut être élargir le champs d'action des opérateurs de jeux en ligne au casino, les pouvoirs publics ont commandé une première grande enquête nationale de prévalence sur le jeu. En clair, il s'agit d'une enquête qui mesure l'état de santé de la population de joueurs : à combien estime-t-on le nombre de joueurs pathologiques ? à quel stade de dépendance sont-ils ? etc.

Cette étude, c'est l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies qui l'a réalisé. L'OFDT est un organisme public chargé du recueil et de l'analyse des données relatives à toutes les drogues présentes en France, qu'elle soient illicites ou licites (tabacs, alcool, dépendance au jeu, etc.). Ce rapport est intéressant dans la mesure ou il s'agit des premières données nationales sur la pratique des jeux d'argent et de hasard, jusqu'alors laissé de coté. Vous pouvez télécharger le rapport dans le numéro 77 de Tendances, ici.

Répartition des joueurs en France par jeux, et comportement

L'étude dresse un panorama intéressant de la répartition des joueurs par type de comportement :

- Joueurs sans problèmes : 77,1%
- Joueurs à faible risque : 12,2%
- Joueurs à risque modéré : 7,1¨%
- Joueurs excessifs : 3,7%

Le problème concerne les deux dernières catégories et représentent respectivement 400 000 et 200 000 joueurs, soit 600 000 Français.

Parmis ces joueurs, la majorité joue aux paris sportifs (35%), au poker (30%) et aux jeux de tirage (25%). Les jeux de casinos restent marginaux avec seulement des 4% des jeux pratiqués en ligne par les joueurs. Un taux qui demeure tout de même élevé étant donné que l'activité est interdite sur le territoire français..(non agrée ARJEL)

Joueurs excessifs par type de jeux

joueurs excessifs

 

Montant misé au cours des 12 derniers mois, par type de joueurs

montant misé jeu pathologique

 

La France face à ses voisins.

L'OFDT dresse un tableau de comparaison intéressant placant la France dans la moyenne de ses voisins occidentaux. Parmis les plus mauvais éleves, on retrouve les Etats Unis (1,9% de joueurs pathologiques) et l'Australie (2,1%), loin devant le Canada, la Suède, la France, etc..

Parmis les données, on remarque une statistique assez intéressante pour les Italiens : Si le pourcentage de joueurs problématiques est parmi les plus élevés du monde, celui de joueurs pathologiques est parmi les plus bas.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.