La Commission des Jeux d'Alderney procède à des changements pour rester attractif auprès des opérateurs

img auteur
Par LE 05.02.2015
La Commission des Jeux d'Alderney procède à des changements pour rester attractif auprès des opérateurs

Face à la concurrence de certains régulateurs de licence, la Commission des Jeux d’Alderney a décidé de baisser ses tarifs pour la première année d’exercice, afin de rester compétitif et attractif pour les opérateurs.

Frais annuels diminués de moitié

La Commission a décidé de diminuer ses tarifs pour la première année, passant de 35.000£ à 17.500£.

Les catégories concernées sont les catégories 1 et 2.

La catégorie 1 est prévue pour les opérateurs de casinos en ligne ou autres sites de jeux d’argent qui proposent leurs produits directement aux joueurs.

La catégorie 2 est requise pour les fournisseurs de logiciel ou réseau qui fonctionnent uniquement en B2B – c’est-à-dire qui mettent en relation des entreprises entre elles.

Robin Le Prevost, directeur du développement e-commerce, a déclaré :

« Nous reconnaissons que notre système de taxation fournit des avantages réels pour les opérateurs déjà établis, mais qu’il pourrait être amélioré pour les nouveaux opérateurs qui choisissent notre régulation. »

« Ce changement ajoute des améliorations que nous avons introduit l’année dernière. […] Cela signifie que les développeurs désirant devenir des fournisseurs de plateforme, avec tout ce que cela comporte en termes d’intégration moins onéreuses, peuvent maintenant le faire avec des réductions de coût significatives. »

Un taux qui dépendra de la base joueurs

Alderney a prévu de mettre en place des frais moindres pour les opérateurs B2B, calculés en fonction de leurs bases de joueurs. Moins ces opérateurs auront de joueurs, moins ils paieront.

Calqués sur les régulations de l’île de Man et de Malte, les frais seront fixés à 3.000£ par client.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.