La Crimée future zone touristique avec casinos terrestres

img auteur
Par LE 01.05.2014
La Crimée future zone touristique avec casinos terrestres

Depuis que la Crimée a rejoint officiellement la Russie suite au vote massif de ses résidents, Poutine et son gouvernement pensent sérieusement à implanter une zone de jeux d’argent dans la région, créant notamment des casinos terrestres, afin que celle-ci devienne indépendante financièrement.

Un moyen pour être indépendant

Après la parenthèse ukrainienne, la Crimée redevient donc russe, et celle-ci devrait devenir une zone de jeux d’argent. La Russie interdit les casinos au sein de ses frontières mais les autorisent dans de rares juridictions (4 au total).

Le projet proposé est censé créer quelques 10.000 emplois et attirer les investissements de capitaux. Il semblerait que certaines entités soient déjà intéressées pour investir dans le secteur en Crimée. Mais pour le moment, très peu d’information a filtré et une date de lancement n’a pas non plus été avancée.

Créer toute une zone touristique

L’implantation de casinos a pour but de dynamiser la région dans son ensemble. Ainsi, la Crimée générera de l’argent par le biais des établissements de jeux mais aussi grâce à toute l’activité qui gravitera autour.

« Nous nous attendons à un large effet multiplicateur, une charge de travail de la part de l’infrastructure dans son ensemble, le développement des services, du transport automobile et tout ce qui touche aux services lié au tourisme. » a déclaré le vice-premier ministre Rustam Temirgaliyev.

Selon cette même personne, les autorités de Crimée auraient déjà levé 1.5$ milliard de la part d’investisseurs. « Nous allons devoir organiser des événements sportifs comme le World Poker Championship à Las Vegas. »

Il s’agit donc pour le gouvernement russe et de Crimée de ne pas faire les choses à moitié. Pour que cette zone fonctionne, il va falloir bâtir – au moins – un hôtel 5 étoiles et construire des infrastructures de spectacles comme des salles de concert, complexes sportifs mais aussi des restaurants et bars.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.