L'art en guerre contre les jeux de casino

img auteur
Par LE 17.02.2012
L'art en guerre contre les jeux de casino

A Miami,c'est toute l'industrie de l'art qui semble se mobiliser pour empêcher l'arrivée du casino..


En septembre dernier, nous dévoilions le nouveau projet du groupe malaysien Genting, un resort-casino à 3 milliards de dollars s'étalant sur 13 hectares le long de Biscayne Bay à Miami (dans les anciens bureaux du Miami Herald). Depuis, le parcours semble semé d'embuches avec la mobilisation de plusieurs lobbys montant le ton contre le projet..

Après les indiens des réserves environnantes s'élevant contre le projet qui menace leur monopole bien établi, voilà que la communauté "artistique" de miami prend publiquement position contre le futur projet de casino. Une des foires d'art les plus influentes de la planète, l'Art Basel Miami Beach, qui prend ses quartiers d'hivers à Miami en décembre pour une exposition de 3 jours, menace même de trouver une nouvelle destination si le casino voit le jour.

Une galerie d'art à Miami..

galerie art miami

Le casino contre l'esprit artistique ?

La communauté artistique (les galeries d'art, les artistes eux mêmes) explique que l'introduction de ce mega-casino va nuire à l'image de Miami. Miami ne sera plus considéré comme le "nouveau centre culturel tendance qui monte" mais le "Las Vegas de la cote Est".

Ce qui les dérange, c'est surtout les foules de touristes lambda qui vont affluer à Miami pour jouer au casino. Et cette clientèle aura tendance à faire fuir les acheteurs d'art, préférant se retrouver entre eux, entre gens soit disant raffinés..

L'opposition du lobby artistique porte donc davantage sur la future fréquentation de la ville que sur l'éthique même des jeux de casino. Si Genting avait annoncé la construction d'un casino de luxe, il y a fort à parier que personne n'aurait pris position.. Une clientèle de gros joueurs à gros pouvoirs d'achat est une clientèle très appréciée des galeries d'art..Messieurs ne cherchez pas de faux pretextes !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.