Le bookmaker Bet365 se fait poursuivre en justice pour une promotion trompeuse

img auteur
Par LE 19.08.2014
Le bookmaker Bet365 se fait poursuivre en justice pour une promotion trompeuse

Le bookmaker britannique Bet365, qui a affiché une croissance impressionnante l’année passée, est accusé d’avoir trompé ses clients et est poursuivi par une association de protection de joueurs venant d’Australie : l'Australian Competition and Consumer Commission (ACCC).

Un manque d’information qui a trompé certains joueurs

L’ACCC accuse Bet365 d’avoir trompé ses joueurs avec une promotion qui a été effective de mars 2013 à février 2014. La promotion en question était affichée sur la page principale de Bet365 et annonçait « 200$ free bets for new customers » (200$ de paris gratuits à tous les nouveaux clients), puis a été changée en février par « up to 200$ deposit bonus for new customers » (jusqu’à 200$ de bonus de bienvenue pour les nouveaux clients).

L’ACCC considère que les informations disponibles étaient trop incomplètes et donnaient l’impression d’une promotion bien différente que ce qui était annoncé. Ce genre de choses met en péril la relation client/casino qui est censée être transparente (même si nous savons que ce n’est pas toujours le cas). Certaines conditions primordiales n’étaient pas communiquées et trompaient les joueurs.

Les joueurs devaient miser 200$ pour pouvoir recevoir leur « paris gratuits » ou « bonus de bienvenue » du même montant. Ils devaient aussi miser trois fois le montant du dépôt et du bonus dans les 90 jours qui suivaient le dépôt.

« Pour résumer, un joueur qui déposait 200$ pour recevoir 200$ en bonus devaient miser 1.200$ avant de pouvoir retirer des éventuels gains. » déclare l’ACCC.

L’ACCC poursuit donc en justice les sociétés Hillside, New Media Pty Ltd Hillside et Bet365 Group Limited, qui sont trois sociétés liées au plus gros opérateur de paris de Grande-Bretagne.

« Les protections du consommateur exigent que toutes les conditions, restrictions ou limitations soient communiquées clairement avant que le client ne s’engage, pour éviter qu’il ne fasse un mauvais choix en fonction des informations qu’il avait à disposition. »

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.