Le choix des visiteurs de Macau concernant les dépenses liées aux non-gaming

img auteur
Par LE 27.08.2019
Le choix des visiteurs de Macau concernant les dépenses liées aux non-gaming

La ville de Macau a bouclé son deuxième trimestre 2019 avec une légère baisse de 4,8% sur les dépenses non-liées aux jeux, comparée au même trimestre en 2018. Les visiteurs de l'enclave ont dépensé la bagatelle d'1,94$ milliard dans les magasins, restaurants et autres divertissements. Cette somme qui paraît énorme reste timide comparé à celle dépensée sur les jeux d'argent.

Le non-gaming reste timide par rapport au gaming

Macau est toujours visité par une majorité de Chinois. Alors que le secteur du gaming est de loin le plus important, les autorités tentent de plus en plus d'attirer les visiteurs avec le non-gaming. Le but étant de ne pas compter uniquement sur les jeux d'argent et de permettre un ecosystème plus varié, donc plus sain. 

Si du chemin a été fait depuis 2012-2013, l'ancienne colonie portugaise est toujours très axée gaming et il est difficile de trouver un ratio semblable à celui de Las Vegas, où environ 30% seulement du chiffre d'affaires de la ville est généré par le gaming. 

Macau a un modèle différent il est vrai. Las Vegas attire les joueurs mais pas seulement. La capitale américaine du jeu est un lieu de divertissement et une expérience vécue par les parieurs comme les non-parieurs. Les centres commerciaux, spectacles et autres restaurants permettent d'avoir le choix. En outre, passer quelques jours dans cette ville est pour beaucoup une chose à faire au moins une fois dans sa vie. On n'en ressort pas reposé, c'est sûr, mais le dépaysement est total. 

En ce qui concerne Macau, ce ne sont pas les spectacles ou les restaurants qui attirent les foules. En revanche, le secteur des magasins de luxe se porte à merveille. Les visiteurs aisés voire fortunés de la ville n'hésitent pas à lâcher quelques billets pour des vêtements, sacs à main et autres bijoux. 45% des dépenses sont faites dans ce domaine. Globalement, ce sont les biens matériels, les souvenirs qui attirent les visiteurs, pas les dépenses éphémères faites pour de l'alcool, de la nourriture ou des spectacles.

Et si les Chinois représentent environ 70% des visiteurs étrangers, ce sont les Singapouriens qui dépensent le plus avec une moyenne de 223,12$ par personne (contre 222,26$ pour les Chinois, une différence très mince il faut l'avouer).

Sous les directives du gouvernement, Macau tente donc d'insister sur le non-gaming tout en accueillant à bras ouverts les gamblers en mal de sensations fortes, ceux prêts à dépenser des fortunes pour jouer de chance ou de malchance dans les casinos de la ville. Très précieux, ils représentent la base de l'économie de la ville et devraient le rester encore de longues années.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.