Le jour où un bookmaker a perdu plus d'1$ million avec un pari risqué

img auteur
Par LE 27.01.2017
Le jour où un bookmaker a perdu plus d'1$ million avec un pari risqué

Il y a un peu plus de trois mois, Paddy Power faisait une nouvelle fois le buzz en prenant une décision radicale sur les Présidentielles Américaines : Payer en avance les paris pro Clinton, bien avant le résultat des élections.

A l'époque, le bookmaker britannique n'avait pas le moindre doute sur le fait qu'Hillary Clinton allait s'asseoir à la Maison Blanche. Il l'a dit lui-même : « Avec les sondages nationaux qui montrent une forte avance pour Clinton et un Trump qui enchaîne les scandales, Paddy Power pense que tout est réglé et qu'Hillary Clinton est assurée d'occuper le bureau ovale. »

Avec une telle confiance, Paddy a décidé de payer plusieurs semaines à l'avance les paris pro-Clinton, puisant dans son portefeuille et offrant (quelques semaines après, ce terme était approprié) plus d'1$ million aux joueurs concernés. La firme avait déjà payé en avance les paris pro-Obama en 2012, en prenant cette fois une marge de deux jours. Montrer les billets plusieurs semaines à l'avance et alors que l'ultime débat n'avait pas eu lieu était risqué. Quelques 6,000 joueurs ont ainsi été payés.

Une crinière rousse rayonne

Pourtant le 8 novembre dernier, toutes les télévisions du monde entier ont affiché le visage de l'homme d'affaires et ancien casinotier. C'est lui qui sera le prochain Président Américain avec 306 grands électeurs à son compteur, contre 232 du côté d'Hillary Clinton. Il aura obtenu plus de grands électeurs même si moins d'Américains ont voté pour lui (46% contre 48%).

Trump Président, qui l'eût cru ? Pas Paddy en tout cas.

On ne peut qu'imaginer la surprise des responsables de Paddy Power, réunis pour la réunion du matin, à devoir débriefer sur cette perte de plus d'1,$ million, juste pour avoir voulu faire un coup de pub. Pour autant, la douloureuse n'était pas encore totalement complète puisqu'il fallait désormais payer les 4,5$ millions de paris pro-Trump.

A tous les joueurs du site qui ont eu la bonne idée de parier sur les deux candidats, santé à eux !

Cette élection aura été le plus gros paiement politique jamais effectué par Paddy Power. Une chose est sure, le bookmaker ne paiera pas en avance les paris d'un candidat pour l'élection de 2020, à moins d'être maso.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.