Le Nevada ressent la baisse d'affluence du baccarat sur juillet 2015

img auteur
Par LE 03.09.2015
Le Nevada ressent la baisse d'affluence du baccarat sur juillet 2015

Le chiffre d'affaires des casinos terrestres du Nevada a vu une baisse de 1% sur le mois de juillet 2015 comparé au même mois en 2014. La raison principale de cette baisse est le manque d'affluence sur les tables de baccarat.

La sentence du baccarat

C'est le deuxième mois consécutif que le marché des jeux du Nevada est en recul, même si celui-ci est léger. Les casinos ont généré 922,8$ millions, soit près de 1% de baisse. Le Las Vegas Strip a été responsable de 524,9$ millions (soit 2,1% de moins qu'en 2014), bien plus que le centre-ville (qui est tout de même en hausse de 6,5%).

Les machines à sous ont pourtant été performantes avec 600$ millions de chiffre d'affaires, soit 5,5% de plus qu'en juillet 2014. Avec les arrivées prochaines de nouveau type de machines à sous au Nevada - les fameuses machines qui permettront aux joueurs de mettre à profit leur compétences et réflexes - les chiffres pourraient continuer à augmenter.

Le poker a montré une légère hausse en générant 11,5$ millions.

Comme pour le mois dernier, la baisse de juillet est due aux tables de baccarat qui ont attiré moins de gros joueurs. Le Baccarat est un jeu qu'affectionnent particulièrement les joueurs VIP, parmi eux beaucoup d'asiatiques. On sait que nombre d'entre eux sont en train de migrer de Macau vers les autres destinations du continent comme Manille, la Corée du Sud ou le Vietnam. Ces nouvelles destinations qui deviennent très populaires pourraient aussi influer sur les venues des VIP asiatiques à Vegas.

Ce mois de juillet 2015 a généré seulement 104$ millions, montrant un recul net de 23%. C'est une constante à Las Vegas ; le baccarat est l'un des jeux les plus importants pour maintenir une certaine croissance.

Pour finir, l'état du Nevada a pu récolter 7,48% de taxes en plus avec 56,9$ millions.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.