Le retour d'Howard Lederer aux tables de poker vivement contesté

img auteur
Par LE 22.11.2012
Le retour d'Howard Lederer aux tables de poker vivement contesté

Après les événements du Black Friday, Howard Lederer, accusé de nombreux chefs d'accusation dont blanchiment d'argent, fraude bancaire, etc, a décidé de remettre les pieds à l'Aria Casino de Las Vegas il y a peu pour jouer au poker. A-t-il le « droit » de se présenter devant les joueurs après les pratiques frauduleuses de Full Tilt poker ? Sachant que les joueurs américains, contrairement aux Français par exemple, n'ont pas encore été remboursés, est-ce une preuve d'inconscience... ? Il veut certainement tenter de redorer son image mais l'effet est totalement inverse...

Une pétition lancée contre Lederer

Nick Devilla, joueur de poker et régulier de l'Aria Resorts Casino, n'a pas supporté de voir l'homme qui a empoché plus de 40$ millions avec FTP, s’asseoir à une table de poker, comme si de rien n'était. Aujourd'hui Lederer est considéré comme un des principaux responsables de la débâcle Full Tilt et sa présence n'est pas acceptée par nombre de joueurs. Par ailleurs il avait été aperçu plusieurs fois au Bellagio, ce qui n'a également pas été du goût de tous.

Devilla a donc lancé une pétition pour que l'ancien actionnaire de FTP ne puisse plus remettre les pieds dans l'Aria Casino. Apparemment une cinquantaine de joueurs a déjà signé cette pétition. 

Howard Lederer

Il y a de l'eau dans le gaz pour Lederer qui, en faisant son retour, espérait certainement calmer un peu les tensions. Mauvais choix. Si le mouvement prend de l'ampleur auprès des joueurs, les casinos ne pourront plus grand chose pour « protéger » Lederer, car pour l'instant l'Aria refuse de prendre des décisions hâtives et ne souhaite pas participer à cette expulsion. Le casino a l'intention de rester neutre pour le moment...

Devilla appelle au boycott du casino si la pétition n'est pas entendue. On saura prochainement si le mouvement anti-Lederer grossit et si d'autres casinos sont concernés par ce coup de colère des réguliers du poker. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.