Les autorités asiatiques en place pour contrer le maximum de paris sportifs illégaux pour la Coupe du Monde

img auteur
Par LE 17.06.2014
Les autorités asiatiques en place pour contrer le maximum de paris sportifs illégaux pour la Coupe du Monde

Juste avant que la Coupe du Monde 2014 commence, les autorités asiatiques étaient déjà sur le pied de guerre pour tenter d’empêcher, disons plutôt de limiter au maximum, les activités de paris sportifs illégales dans certains pays.

Hong kong et la Thaïlande commencent les répressions

La Coupe du Monde est l’événement sportif majeur de cette année et est attendu par des millions de parieurs et de fans. C’est pourquoi le travail de la police pendant cette période est encore plus important.

A Hong Kong, juste avant que le premier match ait lieu, les autorités lançaient l’opération « CrowBreak ». Celle-ci a eu pour résultat d’intervenir dans sept lieux différents et d’arrêter 12 bookmakers frauduleux. L’équivalent de 27.000$ a été saisi en cash alors que ces organisations avaient déjà permis à des joueurs de parier à hauteur de 4.8$ millions.

Le même type d’opération a eu lieu en Thaïlande avec l’arrestation de sept bookmakers et de 49 parieurs qui se trouvaient sur les lieux au moment des faits. D’après le lieutenant de police Anant Srihiran, 391 sites de jeux basés à l’intérieur du pays et à l’étranger ont déjà été fermés.

Les autorités thaïlandaises ont également pu geler un nombre important de comptes bancaires liés à ces activités illégales. Au total 587 comptes ont été fermés, dont la majorité était lié à des paris sur la Coupe du Monde.

Limiter la casse est mieux que rien

Du côté de la Malaisie, l’arrogance semble être de mise chez la police. Le directeur des fraudes a déclaré au Malay Mail : « Notre équipement est prêt pour cette guerre. Le filet est en place… Maintenant nous attendons que les poissons mordent. » Un petit côté John Wayne du côté de la Malaisie… ?

En vérité quelques soient les moyens mis en place pour contrer l’activité de paris sportifs illégales pour la Coupe du Monde, les autorités ne peuvent que limiter la casse. Il existe un nombre quasi illimité de sites illégaux existants ou qui se créent à chaque instant. Comme pour d’autres domaines, la politique de l’exemple semble être l’une des plus efficaces (compte tenu de ce qu’il est possible de faire) pour faire peur aux masses et les empêcher de tenter ce genre d’activité. Prendre quelques gros bonnets et les condamner à de lourdes sanctions peut calmer certains, mais cela ne peut que limiter les excès, pas les stopper totalement.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.