Les casinos australiens profitent de l'afflux de joueurs asiatiques, surtout chinois

img auteur
Par LE 30.09.2016
Les casinos australiens profitent de l'afflux de joueurs asiatiques, surtout chinois

Les casinos australiens peuvent remercier le gouvernement chinois pour le fort afflux de nouveaux joueurs VIP. Le pays accueille de plus en plus de ressortissants chinois venus pour miser des fortunes dans les établissements de jeux. Macau est devenu trop contraignant et l'Australie, à quelques heures en avion, s'avère être une destination très appréciable.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Selon l'Australian Business Review, les visites de joueurs provenant de Chine ou d'autres pays asiatiques ont plus que doublé entre 2015 et 2016. Pendant cette période, 2,3 millions de visiteurs asiatiques se sont déplacés.

La Chine : principal contributeur de joueurs VIP

Ce n'est pas tellement le fait que beaucoup de Chinois vont de plus en plus en Australie pour jouer qui plaît aux casinos mais surtout le fait qu'ils représentent 90 à 95% du trafic des joueurs VIP. Les joueurs moyens chinois se rendent aussi dans le pays mais c'est véritablement le haut du panier qui intéresse les casinotiers.

Macau a connu sa grandeur grâce à ces joueurs, ceux qui misent à 100,000$ le coup et qui peuvent revenir même après avoir perdu des millions. Son apogée a eu lieu en 2013 quand l'ancienne colonie portugaise a généré 45,2$ milliards de chiffre d'affaires. Deux ans plus tard, ce chiffre n'était que de 29$ milliards.

La politique chinoise profite à l'Australie

Les sommes d'argent voyageant entre la Chine et Macau était tellement importantes que le gouvernement chinois a décidé de mettre un terme à cette migration en intensifiant les règles, mais surtout les contrôles, envers les voyageurs du pays. Des restrictions ont été appliquées principalement sur la durée des visas et les sommes d'argent transportées vers Macau.

Le problème est que cela ne fait que déplacer les richesses à un autre endroit puisqu'un joueur qui dispose de millions pour jouer trouvera le moyen de les dépenser. Si ce n'est pas à Macau, ce sera dans un autre pays asiatique, à Las Vegas ou en Australie.

Pour l'instant, les casinotiers Australiens – dont James Packer et sa firme Crown Resorts – ont pu apprécier des revenus croissants. De son côté, Las Vegas prépare l'arrivée massive de joueurs asiatiques avec ses deux futurs casinos terrestres.

Tant pis pour Macau.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.