Les casinos de Macau génèrent 29$ milliards en 2015, soit 34% de baisse sur 2014

img auteur
Par LE 06.01.2016
Les casinos de Macau génèrent 29$ milliards en 2015, soit 34% de baisse sur 2014

Le gouvernement de Macau a annoncé les résultats des casinos de la ville sur l'année 2015 et a affiche un chiffre d'affaires global de « seulement » 29$ milliards, une forte baisse comparée aux 45$ milliards générés en 2013.

Point le plus bas depuis 2010

Après plus d'un an et demi de baisse, il était prévisible que les résultats de 2015 seraient décevants pour la ville qui explosait tous les records en 2013 et avant. Comme nous l'avons vu l'année passée, les baisses de revenus sont liées aux actions du gouvernement chinois, qui a mis un frein aux « libertés » que s'accordaient joueurs et junket operators.

D'autres indicateurs comme l'interdiction de fumer partielle, puis totale dans les casinos permet d'expliquer ce déclin.

Le mois de décembre a été le 19ème mois consécutif à la baisse pour les opérateurs de la ville.

D'après le Bureau d'Inspection et de Coordination des Jeux de Macau, la ville a généré 28,93$ milliards, soit une baisse de 34,3% comparée à 2014. C'est donc la deuxième année consécutive à la baisse et la première fois depuis 2010 où les revenus sont inférieurs à 30$ milliard annuel.

Le plus inquiétant est que les indicateurs ne permettent de penser qu'il y aurait une reprise économique pour 2016. Grant Goversten, analyste à Macau, est septique sur la capacité de la ville à retrouver des couleurs.

« Nous continuons à penser que 2016 sera même plus difficile que 2015. »

Des milliards d'investissement futurs

Pourtant les projets sont nombreux à Macau. Les opérateurs Wynn Resorts, MGM Resorts ou Las Vegas Sands ont prévu des projets de plusieurs milliards mais se demandent si l'investissement n'est pas perdant d'avance. Au total, 20$ milliards sont sur le point d'être dépensés pour de nouveaux établissements de jeux.

Macau est une ville qui génère l'essentiel de ses revenus via les jeux d'argent. Même si la ville demande à ses opérateurs de diversifier leurs activités afin de ne pas compter que sur ce segment, ces derniers affirment que Macau n'est pas Vegas et que les visiteurs viennent surtout pour flamber. Si le gouvernement chinois ne relâche pas la pression, les baisses de revenus n'ont que très peu de chance de cesser.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.