Les casinos de Pennsylvanie rapportent plus que ceux d'Atlantic City

img auteur
Par LE 25.01.2014
Les casinos de Pennsylvanie rapportent plus que ceux d'Atlantic City

L'état de Pennsylvanie a publié les résultats financiers de l'ensemble de ses casinos terrestres. Ces derniers ont gagné 3,1$ milliards sur l'année 2013, ce qui montre une légère baisse par rapport à l'année précédente.

Une année satisfaisante pour l'état

C'est la troisième année consécutive que les casinos de cet état cumulent plus de 3$ milliards. Par contre, les chiffres montrent une baisse de 1,4% comparé à 2012 – qui est la première année où les profits ont été sensiblement moins bons que ceux de l'année précédente.

La Pennsylvanie compte 12 casinos terrestres mais d'autres établissements devraient être construits dans un futur proche. Les officiels sont toujours en réflexion pour savoir quelle société aura le droit de bâtir son casino à Philadelphie.

Le montant des taxes sur ces activités s'est chiffré à 1,384,391$, tout droit dans les poches du gouvernement. Les machines à sous sont taxées à approximativement 55% (et vlan) alors que les tables de jeux sont taxées à 14%.

Les casinos de Pennsylvanie dépassent ceux d'Atlantic City

La Pennsylvanie a accueilli son premier casino en 2006 et ses premières tables de jeux en Juillet 2010. Le parallèle entre cet état et Atlantic City est facile à faire. 2006 a été l'année la plus forte pour Atlantic City mais depuis, les revenus sont en chute constante. Le développement des casinos dans l'état voisin de Pennsylvanie n'est évidemment pas étranger à cette baisse de forme.

En 2013 Atlantic City a gagné moins de 3$ milliards, c'est la première fois que la ville des jeux du New Jersey gagne moins que la Pennsylanie. La comparaison est d'autant plus légitime qu'Atlantic City comptait également 12 casinos terrestres (11 avec la fermeture de l'Atlantic Club fin 2013).

Depuis l'ouverture des casinos en Pennsylvanie, ces casinos terrestres ont cumulé 16,4$ milliards de revenus.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.