Les firmes de jeux britanniques dépensent de plus en plus dans les spots publicitaires à la télévision

img auteur
Par LE 16.08.2016
Les firmes de jeux britanniques dépensent de plus en plus dans les spots publicitaires à la télévision

Les bookmakers et firmes de jeux britanniques dépensent des sommes considérables pour rester visibles aux yeux de tous. Rien que pour les spots télévisés, 118,5£ millions ont été dépensés en 2015, ce qui représente une forte hausse par rapport à quelques années auparavant.

Le nerf de la guerre : la publicité

Les sociétés de jeux placent une partie de leurs investissements dans la publicité, particulièrement sur la publicité à la télévision.118,5£ millions ont été dépensés dans ce domaine en 2015, contre 82,1£ millions en 2012. Les bookmakers veuillent s'afficher aux yeux de tous les consommateurs et la télévision reste l'un des meilleurs moyens.

Le vertical qui dépense le plus est le bingo. Les opérateurs de bingo contribuent pour 56,9£ millions avec des spots qui peuvent passer avant 21h. C'est le seul jeu d'argent en Grande-Bretagne qui peut promouvoir son activité en journée. Les autres doivent programmer leur pubs pour la soirée et la nuit.

Les casinos en ligne contribuent à hauteur de 30,1£ millions mais jouissent d'une forte croissance dans le domaine. Les opérateurs de paris sportifs en ligne ont dépensé quant à eux 26,7£ millions en 2015.

Entre 2012 et 2015, les dépenses totales de spots publicitaires télévisés ont été de 456£ millions. Ce chiffres prennent en compte le bingo en ligne, les casinos, les paris sportifs et le poker. A noter que 169£ millions supplémentaires ont été investis par les loteries nationales pendant cette période (montant qui n'est pas compté dans les 456£ millions).

Etant donné la tendance et la hausse des dépenses qui se poursuit depuis le début 2016, il y a fort à parier que cette année battra les records de 2015 sur ces dépenses publicitaires. Selon les estimations les moins optimistes, les dépenses devraient dépasser les 120£ millions. En parallèle, il semble que les plaintes des consommateurs sur ces publicités pro-jeux d'argent soient en baisse avec 956 plaintes en 2015, contre 1,152 en 2012.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.