Les résolutions de Partouche pour 2015 et l'intérêt de développer le bingo

img auteur
Par LE 17.02.2015
Les résolutions de Partouche pour 2015 et l'intérêt de développer le bingo

Le groupe de casinos terrestres Partouche est le numéro deux des casinos en France. Ce secteur en crise en France pousse les acteurs du marché à chercher des solutions pour pérenniser l’activité. Partouche pense notamment à proposer du bingo, un jeu simple mais toujours très populaire.

Une remise en équilibre temporaire

Plusieurs éléments ont perturbé les profits des casinos depuis quelques années. L’interdiction de fumer dans les établissements de jeux a été l’un des plus importants. La réglementation contraignante a également joué pour freiner les profits.

Partouche est à perte depuis 2009 mais a retrouvé un semblant d’équilibre en 2014.

« Nous avons amélioré la situation en réorganisant la dette, en économisant et en cédant pour près de 100 millions d’euros d’actifs en 18 mois. Notre situation financière est extrêmement saine. » a déclaré Fabrice Paire.

Plus de machines à sous, mais surtout du bingo

Contrairement au leader Barrière qui se concentre de plus en plus sur l’activité hôtelière, Partouche pense qu’il faut développer les jeux. Il a l’intention d’investir encore dans les machines à sous, qui représentent près de 90% des revenus totaux.

Mais c’est avec le bingo que Partouche pourrait attirer un flot important de client. Avec le bingo, les non-habitués du casino auront une motivation pour pousser les portes. Avant de pouvoir les proposer, il faut que l’état légifère sur ce jeu.

Lors d’une soirée test de bingo, Partouche a réussi à faire sa deuxième plus grosse de l’année, ce qui montre l’intérêt qu’ont les gens pour ce jeu.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.