L'homme qui a provoqué le black friday ne retournera pas en prison

img auteur
Par LE 02.06.2014
L'homme qui a provoqué le black friday ne retournera pas en prison

L’homme d’affaires Daniel Tzvetkoff qui risquait de passer le reste de sa vie derrière les barreaux pour son implication dans le black Friday (avec Absolute Poker) devrait éviter de retourner en prison après les quatre mois qu’il y a passé.

De prison à vie à 4 mois

On aura même bientôt droit à un film sur le sujet… Le réalisateur du film « 21 », Robert Liketic devrait se charger de cette adaptation de ce « banditisme » d’un genre nouveau. Tzvetkoff a été arrêté à Las Vegas en 2010 pour avoir procéder à des paiements illégaux à hauteur d’environ 1$ milliard (avec sa société Intabill).

S’il n’avait pas collaboré comme il l’a fait et aidé à trouver des informations importantes sur le black Friday, il aurait passé le reste de sa vie en prison.

Cela dit, il n’est pas sûr que cet homme puisse se sentir totalement libre. En effet, il a choisi de fournir toutes les informations nécessaires – y compris une tonne de documentation – pour fermer les sites de poker Pokerstars, Full Tilt Poker et Absolute Poker. Il est donc en partie responsable de l’arrestation des dirigeants et actionnaires de ces sociétés.

Selon son avocat Robert Goldstein, il devrait ne pas retourner en prison après avoir passé quatre mois en prison. « Pour quelqu’un qui n’avait pas encore été inquiété par la justice, passer 4 mois en prison est une sentence significative et dure. » a déclaré ce dernier.

Tzvetkoff s’en sort déjà très bien dans cette histoire. Après avoir blanchi de l’argent en masse, procédé à des fraudes bancaires et proposé des jeux illégalement, il passe la main à Isai Scheinberg et Paul Tate de Pokerstars, Ray BItar et Nelson Burtnick de Full Tilt et Scott Tom et Brent Beckley d’Absolute Poker. Avec sa collaboration, il s’assure de rester aussi libre qu’il peut l’être.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.