Playtech dispose de 800£ millions cash à dépenser dans de futures acquisitions

img auteur
Par LE 26.02.2016
Playtech dispose de 800£ millions cash à dépenser dans de futures acquisitions

La firme de jeux de casino en ligne Playtech est actuellement assise sur une fortune cash de près de 800£ millions (soit 1,12$ milliard), qu'elle se demande comment dépenser. Parmi les investissements qui pourraient être faits, OpenBet ou même Amaya Gaming pourraient être considérés par Playtech.

La puissance financière de Playtech

Playtech est l'un des acteurs les plus importants de l'industrie des jeux d'argent en ligne. Pour asseoir sa domination, il est en train de réfléchir à ses futurs investissements. OpenBet est spécialisé dans les paris sportifs et les casinos en ligne et constitue l'un des choix les plus probables. La firme vaut actuellement 250£ millions (soit 351£ millions) et il est à noter que Nyx Interactive serait également intéressé par ce rachat.

Allier Playtech, qui est un monstre dans le domaine des casinos en ligne, et OpenBet, qui a une influence similaire dans les paris sportifs, créerait une force irrésistible dans l'industrie. Toutefois, la possibilité d'entente entre les deux semble faible.

En effet, Playtech dispose tout de même d'un bon réseau de paris sportifs et n'est pas totalement novice dans ce secteur. En avril 2015, il a aussi racheté TradeFX – une plateforme de trading – pour 208€ millions (230$ millions), ce qui montre que l'acteur touche à tout.

L'une des raisons qui pourraient faire penser à un futur rachat d'OpenBet par Playtech est que ce dernier faisait partie des intéressés pour acquérir bwin.party (dont la spécialité est les paris sportifs), avant que la transaction ne soit validée par GVC Holdings, pour un prix de 1,12£ milliard.

Concernant un rachat d'Amaya Gaming, la possibilité semble beaucoup plus mince pour plusieurs raisons. D'une part, la valeur d'un groupe comme Amaya Gaming – surtout depuis son acquisition de Pokerstars et Full Tilt pour 4,9$ milliards – est bien supérieure à celle d'OpenBet. D'autre part, le PDG actuel d'Amaya, David Baazov, a annoncé son intention de racheter le groupe et de le rendre privé.Il y a donc peu de chances qu'Amaya soit racheté par quelqu'un d'autres.

Playtech doit donc réfléchir sérieusement à la façon dont il utilisera son cash. 800£ millions à dépenser est colossal et si le choix se porte sur OpenBet, cela laissera encore quelques centaines de millions à investir autre part. 

 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.