Rechute pour les casinos de Macau en mars 2016 avec 16.3% de baisse

img auteur
Par LE 05.04.2016
Rechute pour les casinos de Macau en mars 2016 avec 16.3% de baisse

Après un mois de février 2016 qui donnait l'espoir d'une reprise – tout du moins d'un ralentissement des baisses – celui de mars a été impardonnable pour Macau qui enregistre un nouveau déclin de 16,3% par rapport au mois de mars 2015 (qui montrait déjà une baisse de 39% sur 2014).

Les mauvaises habitudes reprennent en mars

Déception pour les opérateurs de la ville sur le mois dernier ! La baisse constatée est de 16,3% sur le mois de mars 2015 soit 2,3$ milliards générés par les casinos. Cela reste infiniment mieux qu'une destination comme Atlantic City, certes, mais très bas pour Macau.

En février 2016, une quasi stagnation avait été constatée avec une baisse de moins d'1% sur février 2015, ce qui laissait une note d'espoir pour les casinos, partagée par les analystes économiques. Beaucoup pensait que les baisses vertigineuses étaient peut-être terminées et que les prochains mois allaient imposer une nouvelle tendance plus proche de la stagnation que du déclin.

Mars 2016 est le 22ème mois consécutif à la baisse pour les casinos terrestres de Macau.

Malgré tout, les spécialistes ne peuvent s'empêcher de penser que 2016 sera l'année du renouveau. Les baisses répétées se poursuivent depuis presque deux ans et le niveau de chiffre d'affaires est en train d'arriver à un niveau un peu plus réaliste que celui de 2014 et avant.

En effet, le marché était dominé en grande partie par les joueurs high-rollers qui contribuaient pour 70% du chiffre d'affaires de la ville. C'était possible car le gouvernement chinois n'opérait que peu de contrôle sur ces ressortissants et ces derniers pouvaient contourner certaines lois comme le transport d'argent frais et les durées de visa.

En outre, l'interdiction de fumer dans les casinos a également été un facteur qui explique la baisse d'affluence et de dépenses des joueurs à Macau.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.