Suite à une erreur du casino, deux homonymes remportent chacun 1$ million

img auteur
Par LE 06.09.2013
Suite à une erreur du casino, deux homonymes remportent chacun 1$ million

Un fait très inhabituel s'est produit pendant le mois d'Août dernier au casino Horseshoe de Cincinnati, Ohio. Le casino a mis en place une loterie avec un gain d'1$ million à la clé. Lorsque le vainqueur, Kevin Lewis, a été désigné, le staff l'a contacté et invité pour lui remettre le superbe prix. Malheureusement, une énorme erreur a été faite puisque le vainqueur s'appelle bien Kevin Lewis, mais c'est une autre personne !

Le vainqueur et son homonyme récompensé

Voilà ce qu'a découvert le casino après avoir remis le prix à la mauvaise personne : il y a 2 Kevin Lewis ! Conscient de l'erreur commise et du fait que le faux vainqueur a cru que sa vie avait radicalement changé, le Horseshoe a pris ses responsabilités et décidé de récompenser les deux joueurs pour le prix d'1$ million. Fort heureusement pour le mauvais Kevin Lewis !

Très belle attitude de la part de ce casino. Il est vrai également que la loterie devait récompenser 3 joueurs puisque 3$ millions ont été mis en jeu. Pour réparer cette bourde, Kevin Lewis « bis » a donc été choisi pour prendre le second million.

Le casino n'a donc pas fouillé au fond de ses poches pour réparer son erreur mais simplement donné 1 des 3 millions au bénéficiaire de l'erreur. Je chipote un peu certes mais c'est important de le préciser. L'important est que les deux joueurs ont été gagnant et qu'il n'y a pas eu de fausse joie !

Est-ce que vous imaginez qu'on vous appelle pour vous dire que vous avez gagné 1 million, et que l'appel suivant vous explique qu'il s'agit d'une erreur de nom ? C'est assez logiquement que le Horseshoe a récompensé les 2 joueurs, ne serait-ce que pour son image de marque et son sérieux.

En tout les cas, les deux Kevin Lewis sont chanceux mais on peut estimer que le deuxième l'est encore plus, ayant gagné la même somme sans avoir été réellement le vainqueur. C'est beau !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.