Tendance à la hausse pour le marché des jeux en ligne espagnol au T2 2017

img auteur
Par LE 01.08.2017
Tendance à la hausse pour le marché des jeux en ligne espagnol au T2 2017

Le marché espagnol des jeux en ligne a montré des signes d'améliorations au deuxième trimestre 2017, faisant progresser tous les verticaux incluant le poker en ligne. Les casinos en ligne ont observé la plus forte hausse et les paris sportifs occupent toujours le haut du classement en termes de chiffre d'affaires.

Moins de marketing mais résultats en hausse

La Direccion General de Ordenacion del Juego, le régulateur en ligne espagnol, a annoncé que l'ensemble des opérateurs légaux avaient généré 121,3€ millions durant le deuxième trimestre 2017. Ces résultats représentent une hausse de 22,6% comparé au deuxième trimestre 2016 mais une baisse de 4,5% sur le premier trimestre 2017.

Les paris sportifs occupent le haut du tableau et sont l'activité la plus dynamique. Un chiffre d'affaires de 60,1€ millions a été généré, soit 12,3% de mieux qu'au T2 2016. Comme pour les paris sportifs en ligne français, les opérateurs ont réussi à faire progresser leurs résultats malgré l'absence d'une compétition sportive majeure. En 2016, les sites de jeux avaient pu compter sur l'Euro pour attirer des milliers de parieurs. Si les chiffres sont supérieurs à l'année dernière, ils sont toutefois inférieurs de 15% par rapport au premier trimestre 2017.

Les casinos en ligne montrent des signes d'améliorations avec un chiffre d'affaires de 42,9€ millions, soit une hausse de 52,5% sur le T2 2016 (et +14,5% sur le premier trimestre). Les machines à sous ont été la locomotive de ce vertical avec 84% de hausse pour 21,5€ millions. La roulette live a crû de près de 65% pour 9,5€ millions et le blackjack de 10,2% pour 5€ millions. Les casinos en ligne restent l'une des activités en ligne les plus appréciées des Espagnols.

Le poker en ligne a pour une fois lui aussi été positif et a augmenté de près de 5% pour 14,4€ millions. Comme souvent, le cash-game a baissé (-5,5%) quand les tournois ont augmenté (+16,5%), ce qui suffit à afficher une croissance. Comme en France, l'activité devrait connaître un essor à partir de l'année prochaine, avec le partage de liquidités qui a été adopté par les régulateurs espagnol, français, italien et portugais.

Les opérateurs en ligne ont dépensé près de 25€ millions en marketing, ce qui est 16% moins important qu'au T2 2016. Les bonus proposés aux joueurs ont également baissé (14%). Près de 646,000 joueurs en ligne ont participé à une activité de paris sportifs, casinos ou poker en ligne durant la période.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.