Un chef de la police saisi et revend des machines de jeux électroniques pour lui-même

img auteur
Par LE 24.06.2014
Un chef de la police saisi et revend des machines de jeux électroniques pour lui-même

Un ancien chef de la police de Columbia, Caroline du Sud, a plaidé coupable pour avoir saisi des machines de jeux d’argent électroniques et les avoir vendues pour lui-même, au lieu de les laisser en possession de la police.

Une rentrée d’argent facile jusqu’à ce que…

Michael Parker risque à l’âge de 37 ans jusqu’à 10 ans de prison pour ses actes. Alors qu’il était représentant de l’ordre, il en a profité pour essayer de se faire de l’argent illégalement, grâce à l’accès qu’il avait de certains matériels saisis. On ne connaît pas le montant qu’il a pu retirer de toutes ces ventes mais cela devait être suffisant pour qu’il continue.

La police saisissait régulièrement du matériel de jeux frauduleux et les stockait comme il est coutume de le faire. Mais Parker a pu à plusieurs reprises mettre la main sur ces terminaux et les revendre.

« Parker a saisi un certain nombre de terminaux de jeux d’un business local et les a ensuite revendu pour son propre compte entre 2010 et 2012. » a déclaré l’avocat général.

Les autorités affirment qu’ils ont découvert me système alors que des agents enquêtaient sur un cambriolage et sont tombés sur les appareils qui avaient été saisis auparavant par la police. En faisant une recherche approfondie, ils ont compris que Parker les revendaient pour son propre compte.

Parker a donc été remercié de son poste chez les autorités en août 2012 alors qu’il y travaillait depuis 14 ans.

En plus de sa perte d’emploi et du fait d’aller en prison quelques années, Parker risque également une amende qui pourrait s’élever à 250.000$ maximum. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.