Un coup de pub osé pour Paddy Power avant le Mondial 2014

img auteur
Par LE 11.06.2014
Un coup de pub osé pour Paddy Power avant le Mondial 2014

Paddy Power est une société de jeu irlandaise qui adore faire parler d’elle. Celle-ci n’hésite à prendre certains risques niveau communication si cela permet de faire parler d’elle. Il y a quelques mois, c’était une publicité mettant en avant Oscar Pistorius qui avait choqué bon nombre de personnes. Paddy Power proposait de parier sur l’issue du procès pour meurtre du sportif handicapé et beaucoup d’associations et mouvements avaient faits pression pour que celle-ci soit retirée. Il est vrai que le bon goût n’est pas l’arme principale de Paddy Power…

Pour faire à nouveau le buzz, la firme a choisi un moyen un peu différent, mais qui a choqué au moins autant de personnes : soutenir l’équipe d’Angleterre pour le mondial en écrivant un message géant, visible par avion, en pleine forêt brésilienne (voir photo).

Un message qui s’avère être un canular

Heureusement, cette photo est un montage réussi. Non, des millions d’arbres n’ont pas été abattus pour l’occasion et la forêt n’a pas été endommagée par ce coup de pub (et le sera de toute façon beaucoup plus par la simple organisation de ce Mondial).

Mais Paddy Power est tellement capable de bizarreries parfois que beaucoup ont douté. Le message avait pour but de soutenir l’équipe de foot anglaise avec ce fameux « C’mon England, PP » (Allez l’Angleterre, PaddyPower).

La photo a été modifiée sur Photoshop grâce à l’arrachage virtuel de quelque 1.5 million d’arbre, qui n’ont pas souffert au cours de l’opération.

La société de jeux se félicite de cette opération dans un communiqué. L’important est de faire parler de soi, surtout en cette période pré-mondial. En effet, cette compétition est l’une des plus importantes avec les Jeux Olympiques et des millions de paris sportifs sont attendus. Il s’agit d’attirer l’attention des parieurs pour pouvoir générer le plus de bénéfices, il n’y pas de secret !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.