Un joueur professionnel poursuit en justice des casinotiers pour justifier le comptage de cartes au blackjack

img auteur
Par LE 13.01.2015
Un joueur professionnel poursuit en justice des casinotiers pour justifier le comptage de cartes au blackjack

Compter les cartes au blackjack est l’une des plus grosses controverses de ce jeu mythique. Les casinos considèrent que cette pratique est illégale mais la loi n’est pas d’accord. C’est une technique qui officiellement n’est pas illégale mais pour laquelle les casinos ont le droit d’empêcher quelqu’un de jouer. C’est exactement ce qui est arrivé à Ben Affleck au Hard Rock Casino de Vegas en avril 2014.

Un joueur professionnel du New Jersey, Ross Miller, a décidé de poursuivre le casino Planet Hollywood de Las Vegas. Selon ses dires, il a été détenu illégalement dans les coulisses du casino et les 5.000$ qu’il avait gagnés au blackjack lui ont été confisqués.

Un joueur qui multiplie les poursuites, et gagne

Le casino attaqué par Ross Miller est le Planet Holywood mais cet homme poursuit aussi Caesars Entertainment Corp pour l’avoir retenu de force dans trois des casinos terrestres du groupe, au New Jersey. Il y a donc deux affaires : celle du Planet Hollywood de Vegas et celles des casinos d Caesars à Atlantic.

« Les casinos en général ont leur fâcheuse tendance. Ils n’aiment pas les joueurs professionnels qui cherchent un avantage. » a déclaré Miller.

Selon le joueur, le fait de compter les cartes est une stratégie de jeux et ne peut pas être considéré comme de la triche.

Le 24 mai 201, il a été détenu au Caesars Atlantic City pour avoir compté les cartes, puis blanchi de tous soupçons l’année suivante.

Concernant l’affaire du Nevada survenue peu après, c’est un peu plus compliqué. Le 20 juin 2013, il se fait repérer en train de compter les cartes au Planet Hollywood mais décide de partir rapidement pour ne pas avoir de problèmes avec ses gains.

Il se dirige vers le caissier et demande de l’argent en échange de ses jetons gagnés, pour une valeur de 4.975$. Lorsque le caissier lui demande une pièce d’identité – après lui avoir pris les jetons -  Miller refuse et se voit donc refuser l’accès à son argent. On peut arguer que ce n’était pas la posture la plus efficace pour récupérer son argent…

Finalement, il s’est fait escorter par la police, les menottes aux poignets et a fait l’objet d’une poursuite par le casino. Miller a réussi à faire entendre son cas et a eu raison. Il ne lui reste plus qu’à récupérer son argent, seule chose qui lui manque à la fin de l’affaire.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.