Un Vice Président de banque détourne 5,3$ millions pour jouer en ligne

img auteur
Par LE 19.09.2019
Un Vice Président de banque détourne 5,3$ millions pour jouer en ligne

Le vice président de Goldman Sachs à Bangalore, Inde, a été démis de ses fonctions et arrêté par les autorités pour avoir détourné des millions de dollars afin de pouvoir jouer au poker en ligne. Visiblement peu au fait des surveillances bancaires, l'ancien responsable n'est pas non plus un joueur de poker très aguerri. 

Un responsable pas si responsable

Goldman Sachs est l'une des banques les plus importantes au monde. Il y avait donc peu de chance que ce scandale passe inaperçu.

En tant que Vice Président de la firme, Ashwani Jhunjhunwala pouvait jouir de certains accès privilégiés. Durant une période de temps qui n'a pas été précisée par le procès verbal, l'homme a détourné des sommes folles pour assouvir son addiction au poker : 5,3$ millions. Il est à noter que ces 5,3$ millions sont le minimum estimé du larcin, il est en effet possible que le manque soit plus important. 

L'argent volé lui servait à jouer au poker en ligne sur des parties de cash-game de haute volée. Malheureusement pour lui, l'argent investi était presque automatiquement perdu. 

En outre, on peut s'étonner que quelqu'un occupant une place aussi importante au sein d'une banque ne se doute pas que transférer des millions de dollars allait attirer la curiosité du système. 

Il utilisait le compte de subalternes

Ashwani Jhunjhunwala prétextait de former certains de ses subalternes pour prendre contrôle de leurs comptes et transférer des sommes importantes. Le vice président s'arrangeait pour être seul dans leurs bureaux en demandant une faveur comme un café ou récupérer un dossier dans une autre salle. Les transactions étaient ensuite effectuées dans un temps record du compte de l'entreprise vers ses comptes particuliers dans la Bank of China. 

Finalement et comme le responsable aurait dû le prévoir, ces transactions ont attiré l'attention et une enquête a été rapidement menée à son encontre. Il a été découvert qu'au moins 5,3$ millions avaient été ainsi détournés.

L'histoire pourrait presque être comique de bêtise si la sanction risquée par le vice président n'était pas aussi importante. L'ancien exécutif risque en effet jusqu'à 27 ans de prison pour ses violations. Le seul avantage est que cela lui donnera assez de temps pour se perfectionner en free money au poker en ligne.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.