ARJEL - Dernier trimestre 2013 et bilan de l'année des jeux en ligne

img auteur
Par LE 05.02.2014
ARJEL - Dernier trimestre 2013 et bilan de l'année des jeux en ligne

Ce n'est pas une surprise, après les résultats du troisième trimestre, les résultats du dernier trimestre délivrés par l'Arjel sur les jeux d'argent en ligne français sont décevants. Les mises totales sur les jeux en ligne ont baissé de 10% sur toute l'année 2013, en prenant en compte les agréments autorisés que sont les paris sportifs, hippiques et le poker.

Baisse du poker, surtout du cash-game

Comme nous l'avions déjà remarqué pour le troisième trimestre, le domaine où cette baisse est la plus impressionnante est le cash-game poker, tandis que les tournois ne se portent pas si mal. L'Arjel a observé une baisse de 20% des comptes de joueurs actifs en cash-game, soit un compte sur 5 qui a arrêté de jouer en 2013.

La plupart des gros joueurs de poker quitte le marché français, car peu viable et intéressant. La diminution des mises en cash-game est de 18%.

Par contre, le poker en tournoi est en légère hausse, mais loin d'être assez pour compenser la baisse du cash-game. Sur le dernier trimestre, la hausse est de 7%, et de 5% sur l'année complète. Les joueurs préfèrent tenter quelques tournois pour gagner gros, et ainsi éviter de donner du rake à chaque pot de cash-game.

Les paris sportifs en force

C'est le domaine dont sont fiers les opérateurs : les paris sportifs. Ceux-ci ont augmenté de 20% sur l'année. Le nombre de joueurs actifs a également augmenté avec 14%. Le seul problème est qu'un compte actif est un compte avec lequel au moins un pari a été engagé dans l'année. Celui qui a parié une fois en Février et une autre fois en Août a donc un compte actif...

Les mises en paris sportifs en augmenté de 20% par rapport à 2012, passant de 705 millions à 848 millions d'euros. Ces chiffres sont encore plus forts pour le quatrième trimestre où l'augmentation a été de 41%. Pour les paris hippiques par contre, la baisse a été négligeable avec 1% de moins.

Pourtant, il ne s'agissait pas d'une grosse année niveau événements sportifs. Ce qui signifie que 2014 devrait connaître plus de succès notamment grâce aux JO de Sotchi et surtout le mondial de football au Brésil.

Concernant les recettes fiscales globales, celles-ci s'élèvent à 325 millions d'euros pour l'état.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.