Privatisation partielle de la FDJ, l'Etat pourrait gagner 10€ milliards

img auteur
Par LE 11.04.2018
Privatisation partielle de la FDJ, l'Etat pourrait gagner 10€ milliards

Les privatisations sont de nouveau lancées en France ! Afin de trouver des solutions à court-terme pour récupérer quelques milliards, le gouvernement français a annoncé vouloir privatiser en grande partie la Française des Jeux pour l’année prochaine. Une opération qui pourrait rapporter environ 10€ milliards.

L’État deviendrait minoritaire de la FDJ

Tout est bon pour gagner de l’argent, mais est-ce une bonne stratégie sur le long terme ? La Française des Jeux est l’organe de jeux de l’État, qui détient actuellement 72 % de la structure. Dans un souci de combler les caisses de l’État, le gouvernement envisage sérieusement de vendre une partie de ses actifs à des intérêts privés.

Près de 50 % de ce que possède l’État pourrait être vendu, pour ne laisser qu’environ 1/4 de la FDJ dans le public. Selon le gouvernement, cette part devrait être suffisante pour garder un certain contrôle et éviter les abus.

Selon les premières estimations, vendre quelque 50 % de la FDJ rapporterait environ 10€ milliards. Mais plusieurs questions se posent. N’avons-nous pas de l’argent à récupérer autre part ? Et surtout l’argent récolté sera-t-il bien utilisé ?

Une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard, qui devrait être différente de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) sera mise en place dès la privatisation partielle de la FDJ.

La FDJ veut cibler les jeunes adultes

La Française des Jeux est une entreprise très rentable qui a généré 15,1€ milliards de ventes en 2017, contre 14,3€ milliards en 2016. Sa situation de monopole lui permet de complètement dominer le marché et de gagner des milliard en jeux à gratter et autres produits de loterie. Plus de 30,000 points de vente physiques sont proposés en France, sachant que la firme essaie depuis quelques années de développer sa section jeux en ligne. Le succès est pour le moment très limité…

La tentative de développement de la branche digitale de la FDJ a pour but de plaire aux jeunes adultes, tout comme la volonté de la firme d’investir dans les compétitions eSports. Aujourd’hui, 4,1 % du chiffre d’affaires de la FDJ est généré en ligne, sachant que le but est d’arriver à 20 % d’ici 2020.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.