Troisième trimestre 2016 explosif pour les paris sportifs en ligne selon l'Arjel

img auteur
Par LE 09.11.2016
Troisième trimestre 2016 explosif pour les paris sportifs en ligne selon l'Arjel

L'Arjel a publié les résultats des opérateurs de jeux en ligne français pour le troisième trimestre 2016. Globalement, l'Autorité constate une forte hausse des paris sportifs - principalement due aux deux compétitions majeures que sont la Coupe d'Europe UEFA et les Jeux Olympiques de Rio – et un léger recul des paris hippiques et du poker.

Les paris sportifs explosent

Comme nous l'avions remarqué, les paris sportifs en ligne connaissent une grande année en France. Outre le fait que l'activité est populaire, l'Euro et les JO 2016 ont grandement participé à l'augmentation des mises. Ces deux compétitions ont généré 16% des mises sur le troisième trimestre. Les joueurs ont misé respectivement 39€ et 34€ millions.

Au total, 448€ millions ont été misés, ce qui correspond à une hausse de 50% comparée au troisième trimestre 2015. La moyenne des joueurs actifs par semaine durant cette période a été de 239,000 contre 165,000 en 2015.

Pour compenser, le marché des paris sportifs devrait baisser l'année prochaine à cause du calendrier moins « généreux ».

Les paris hippiques et poker moyens

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les paris hippiques sont assez populaires en France. Sur internet, l'activité a réuni 213€ millions de mises sur la période, ce qui correspond toutefois à une baisse par rapport aux 238€ millions du T3 2015. Les sommes avancées par les joueurs sont moins importantes et le nombre total de ces joueurs est lui aussi en baisse.

Cela entraîne une baisse de 10% du chiffre d'affaires des opérateurs de paris hippiques, pour un total de 54€ millions.

Concernant le poker en ligne, le constat est similaire au constat habituel mais dans une moindre mesure. L'activité en cash-game baisse mais de façon moins importante qu'auparavant (2% contre 9%). Les tournois avancent toujours mais très modestement sur la période avec seulement 0,4% contre 7% en plus.

Cette période estivale n'a pas convaincu les joueurs de poker en ligne qui étaient certainement trop occupés à profiter du soleil et/ou à chasser les Pokémons de leur ville. Résultat, les opérateurs de poker en ligne ont réalisé 52€ millions de chiffre d'affaires (contre 54€ millions au T3 2015) et attendent toujours un partage de liquidités qui permettraient de rassembler plus de joueurs sur un même site.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.