Une étudiante poursuit le site de paris Bet365 pour plus d'1£ million

img auteur
Par LE 13.07.2017
Une étudiante poursuit le site de paris Bet365 pour plus d'1£ million

Une étudiante qui estime avoir été flouée d'un gros gain a décidé de poursuivre le site de paris Bet365 pour 1,009,960£. Selon la joueuse, le bookmaker aurait dû lui payer 985,000£ de gains réalisés en paris hippiques, en rajoutant les 24,960£ de mises initiales.

Une clause « trop floue » mise en avant

L'affaire remonte à juin 2016, lorsque Megan McCann décide de parier un montant conséquent pour une jeune fille de 20 ans. L'Irlandaise mise 24,960£ sur 12 chevaux différents dans quatre courses. Cette opération risquée lui rapporte la somme nette de 985,000£. Malheureusement pour elle, Bet365, qui a encaissé le pari, refuse de payer les gains, considérant qu'il y a eu rupture de contrat entre la joueuse et le site. En plus de garder les gains, Bet365 refuse de rendre les mises.

En raison de ce montant conséquent, McCann a décidé de poursuivre le bookmaker pour 1,009,960£, correspondant à ses gains et ses mises. Selon son avocat, le cas est simple, « elle a joué, elle a gagné, elle doit donc être payée. ».

Pour l'avocat de Bet365, l'affaire est bien plus complexe car celui-ci met en avant une rupture de contrat entre les deux parties, qui annule les gains réalisés. Selon les termes et conditions du site, la société « se réserve le droit de garder les paiements de n'importe quel client si lui ou son paiement est suspecté de provenir d'une tierce personne. »

Ce genre de clause protège le casino de joueurs s'étant fait bannir et voulant tout de même jouer de façon indirecte, mais aussi pour prévenir les fraudes ou le blanchiment d'argent. Cette clause peut parfois être utilisée pour empêcher des joueurs « trop gagnants » de continuer à jouer.

Selon l'avocat de la joueuse, cette clause est trop générale pour être valide, dans le sens où elle peut convenir à presque tous types de situations. « C'est trop vague et cela ressemble au jeu du 'pile je gagne, face tu perds' ».

Un cas pour le moins étonnant

Pour vraiment pouvoir juger de ce genre de situations, il faudrait connaître la provenance de l'argent de la jeune femme. Il paraît en effet surprenant de la part d'une étudiante de pouvoir miser une fortune de presque 25,000£ d'un coup. Cela peut résulter de l'argent familial ou d'éventuels gains de jeux. Quoiqu'il en soit, on ne sait pas si Bet365 fait durer le plaisir le temps de trouver une solution ou s'il a réellement la preuve d'une fraude de la joueuse.

S'il s'avère que la jeune femme a misé pour le compte d'une autre personne avec de l'argent qui n'est pas à elle, elle perdra toute chance de victoire. Sinon c'est Bet365 qui devra mettre la main au portefeuille comme cela a été le cas avec l'amende pour publicité mensongère en 2016.

 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.