Groupe Partouche : le Produit Brut des Jeux chute de 85,80 % au premier trimestre 2021 !

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Groupe Partouche : le Produit Brut des Jeux chute de 85,80 % au premier trimestre 2021 !

Groupe Partouche, numéro deux des casinos dans l’Hexagone, a annoncé le 10 mars dernier son chiffre d’affaires consolidé pour le premier trimestre de l’exercice fiscal 2021. Durant la période comprise entre novembre 2020 et janvier 2021, la quasi-intégralité des casinos de Partouche sont restés fermés, pandémie de Covid-19 et mesures d’urgence sanitaire obligent. En conséquence, le Produit Brut des Jeux (PBJ) de la firme a violemment chuté de 85,80 %.

L’activité de Partouche totalement à l’arrêt, un PBJ en berne

Lors du premier trimestre de l’année fiscale en cours, l’ensemble des casinos terrestres français étaient fermés — d’ailleurs, sans surprise, ils le sont encore. Étant donné que les mesures sanitaires prises par le gouvernement sont toujours d’actualité, les perspectives sont ô combien critiques pour Groupe Partouche.

Les seuls revenus de Partouche proviennent de ses activités à l’étranger : son casino de Crans-Montana, en Suisse, a pu accueillir ses clients pour une durée limitée (entre le 14 et le 26 décembre inclus, et sur des horaires réduits), son casino de Djerba, en Tunisie, est quant à lui toujours opérationnel bien que soumis à un couvre-feu qui prend effet tous les jours à 20 heures.

Partouche, cela dit, n’a pas pu capitaliser sur l’ensemble de ses établissements de jeu se situant en-dehors des frontières tricolores. Ainsi, son casino d’Ostende, en Belgique, et son casino de Meyrin, en Suisse, sont restés clos. Dans cette configuration, le PBJ de Partouche a donc dégringolé de 85,80 %, à 24,90 millions d’euros. Quant au Produit Net des Jeux (PNJ), il est en baisse de 78,40 %, à 22,30 millions d’euros. Globalement, le chiffre d’affaires de Partouche au premier trimestre 2021 s’établit donc à 23,50 millions d’euros ; il est en chute libre (-81,40 %).

Seule source de satisfaction : les jeux en ligne, notamment en Suisse et en Belgique, dont le PBJ global a fait plus que doubler, à 24,30 millions d’euros, soit une progression de 132,30 %. D’ailleurs, on constatera que ce sont ces mêmes jeux de casino en ligne qui représentent la majeure partie du PBJ de Partouche au premier trimestre 2021.

Des démêlés avec l’ancienne compagnie d’assurance de Partouche

Tandis que Groupe Partouche s’est félicité de la confiance que lui ont accordé ses banques partenaires — lesquelles lui ont octroyé deux Prêts Garantis par l’État (PGE) d’un montant de respectivement 19,50 millions d’euros et 59,50 millions d’euros —, il a par contre assigné en justice son ancienne compagnie d’assurance. En effet, cette dernière a contesté sa demande d’indemnisation pour perte d’exploitation suite à l’interdiction soumise aux établissements de jeux de hasard de recevoir leur clientèle, dans un contexte de crise sanitaire des plus compliqués et difficiles.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques
Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques

Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques

Le studio de développement de jeux de casino en ligne Pragmatic Play a lancé en début de mois une nouvelle machine à sous ayant pour thème les fruits : Wild...

Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur
Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur

Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur

Comme l’ensemble des autres casinos terrestres de l’Hexagone, les quatre casinos de Béarn et de Bigorre, respectivement situés dans les départements des...