Un joueur perd 7,2$ millions en deux jours dans un casino de Singapour

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Un joueur high-roller du casino Resort World Sentosa de Singapour a été condamné à régler son ardoise de 4,2$ millions après avoir tenté de faire annuler sa dette par un tribunal. Malheureusement pour lui, la justice a estimé qu’il était en parfaite possession de ses moyens au moment où il a contracté les prêts de jetons.

Tentative d’annulation de la dette pour cause d’ébriété sevère

Au casino, un joueur high-roller est un joueur qui dépense de fortes sommes, un VIP en d’autres termes. Les casinos adorent ce genre de parieurs qui sont capables de dépenser plus que des milliers de joueurs « normaux ». En Asie, les high-rollers sont nombreux et ont fortement contribué à la croissance des casinos de Macau.

Mais les deux mega resorts de Singapour – le World Resort Sentosa et le Marina Bay Sands – se sont aussi beaucoup appuyés sur ces fortunes. L’un d’entre eux, Lee Fook Kheun, a d’ailleurs récemment essayé d’effacer son ardoise sans avoir à la payer, au motif qu’il aurait été trop alcoolisé au moment des faits pour se rendre compte des dépenses. Sa défense était basée sur le fait que le casino a profité de son état pour le faire jouer et perdre.

« Mr Lee n’a pas pu prouver qu’il était trop intoxiqué pour comprendre la nature et les effets de ses arrangements de crédit. » a déclaré la juge Valerie Thean.

Un individu lambda comme vous et moi doit avoir de l’argent pour jouer au casino. Mais pour un joueur VIP, nul besoin de se déplacer avec un sac de cash ou ses cartes bleues. Les casinos sont très arrangeants avec les joueurs fortunés et leur autorisent des rallonges de jetons (correspondant à de l’argent réel) pour leur permettre de jouer à hauteur de leurs envies.

Déferlement de pertes en deux jours seulement

Le 20 août 2010, Lee a obtenu 3,6$ millions de jetons. Deux jours après, le casino lui a octroyé une rallonge de 3,6$ millions de plus, ce qui lui faisait un total de 7,2$ millions à régler, puisque l’intégralité de la somme avait été perdue.

Comme souvent avec ces grosses sommes, les remboursements se sont attendre et ce n’est qu’en 2015 que l’homme d’affaires a tenté de négocier sa dette en prétextant qu’il n’était pas en état de comprendre la situation au moments des faits. Précisons qu’il avait déjà payé quelque 3$ millions mais qu’il lui restait une ardoise de 4,2$ millions.

Le tribunal a estimé que Lee avait mis trop de temps à prétexter qu’il était trop alcoolisé et qu’il n’y avait pas de preuve qu’il était effectivement une victime du casino. Il a donc été condamné à payer les 4,2$ millions.

A l’origine, Lee avait visité le Resort World Sentosa en juillet 2010 pour tenter d’y ouvrir un restaurant. Désormais, il n’est plus question de lancer cette affaire mais plutôt de payer ses dettes, qui auraient d’ailleurs largement pu lui permettre cet investissement !

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS
Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS

Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS

L’agrégateur de contenu iGaming SOFTSWISS, qui distribue les jeux de fournisseurs tels que BGaming, a réalisé une vaste étude au sujet de l’impact des...

Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots
Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots

Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots

Deux joueurs extrêmement chanceux de Las Vegas ont récemment pillé le Caesars Palace avec des séries de gains totalisant plus d’1$ million chacun. Ces joueurs dont la...