Betclic Everest appelle à une législation plus claire sur les casinos en ligne en France

img auteur
Par LE 13.12.2013
Betclic Everest appelle à une législation plus claire sur les casinos en ligne en France

La directrice de Betclic Everest Isabelle Andres a appelé l'Arjel à légiférer sur les casinos en ligne en France. La situation est assez spéciale en France car l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne délivre depuis Juin 2010 des licences pour autoriser les opérateurs à proposer leur offre de jeux. C'est le cas pour les paris sportifs, les paris hippiques et le poker, mais la situation des casinos en ligne est plus ambiguë.

L'Arjel en mode indécis pour les casinos en ligne

En effet, comme sur d'autres sujets, la frontière entre le légal et l'illégal n'est pas clairement définie. En l'absence d'agréments sur ce type de jeux, les opérateurs ne sont pas vraiment dans l'illégalité quand ils proposent aux français de jouer sur leurs casinos en ligne, mais pas dans la totale légalité non plus.

Comme le droit européen prévaut sur le droit français, et que des licences de casinos sont attribuées dans beaucoup d'autres pays européens, l'Arjel ne peut pas vraiment sanctionner les opérateurs, car ceux-ci choisissent leur siège dans des pays comme Malte, Gibraltar, Curaçao, etc... Pour pouvoir sanctionner, il faudrait qu'elle prévoit des licences spéciales casinos. En faisant cela, l'Arjel pourrait alors sanctionner les opérateurs proposant leur offre sans licence et avoir donc un marché totalement « régulé ».

Betclic Everest prêt à investir en cas de régulation

Isabelle Andres lance donc un appel pour que ce soit fait. Elle reconnaît que cela demanderait un certain effort de la part du gouvernement. « C'est un effort à long terme mais j'ai du mal à comprendre comment les politiciens et parlementaires n'y ont pas encore pensé : en matière de protection des joueurs, la seule manière est de contrôler le marché. Le marché ne disparaît pas (qu'il soit régulé ou non), c'est une certitude. Si vous voulez protéger les joueurs, vous ne laissez pas la porte ouverte pour tous les sites illégaux. L'autre problème de taille est qque uand vous contrôlez le marché, vous récupérez des revenus grâce aux taxes et je pense que c'est un argument solide. »

Quant au fait de savoir si le fait de légiférer sur les casinos en ligne mettrait en danger les casinos terrestres, Isabelle a une opinion claire. « Les casinos en ligne et live sont totalement différents et même si vous interdisez les casinos en ligne, les gens visiteront toujours ces sites. En outre, il ne s'agit pas de la même clientèle ; les visiteurs de casinos terrestres sont en général plus âgés, ce ne sera jamais le même type de personne qui joueront en ligne que live. »

Bref un avis de la part de la boss de Betclic Everest qui est pour une régulation claire et officielle, plutôt que l'état du marché actuel qui ressemble plutôt à une pseudo-savane où personne ne sait vraiment où est la légalité et où est l'illégalité.

 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.