Des mesures prises sur les employés pour faire face aux baisses de revenus des casinos italiens

img auteur
Par LE 28.04.2015
Des mesures prises sur les employés pour faire face aux baisses de revenus des casinos italiens

Tout comme les casinos français, les établissements de jeux italiens ont observé des baisses de chiffre d’affaires. Ces baisses critiques ont des effets sur le salaire des employés et sur un nombre anormalement élevé de retraites anticipées.

Baisse de revenus sur de gros salaires

Les casinos italiens ne sont pas étrangers à la crise et aux baisses de croissance. Les dernières années ont été difficiles pour ces derniers, ce qui a entraîné des décisions difficiles pour les employés.

Depuis 4 ans les salaires ont été revus à la baisse pour essayer d’économiser quelques pécules. La différence avec les employés de casinos français est que les transalpins sont payés bien plus.

Un croupier français est payé en moyenne 1.200 euros par mois net. Du côté des italiens ce salaire est bien supérieur puisqu’ils touchent en moyenne 80.000 euros par an. Il n’est donc pas étonnant que les premières réductions de dépenses aient été appliquées de ce côté-là.

Pour le casino de Venise par exemple, la perte depuis 2010 a été d’environ 10.000 euros. Les employés sont passés de 87.000 euros annuels à 76.000 euros environ. La baisse est donc drastique mais il reste à ces derniers un salaire plus que décent comparé aux Français.

Comme il est toujours plus facile de réduire les dépenses du côté des employés, des retraites anticipées ont été proposées.

Le casino de Venise a remercié 62 personnes depuis 2010, permettant des économies de plus de 10€ millions. Celui de Campeone s’est séparé de 26 personnes. Nous n’avons pas détails sur ces retraites anticipées mais il n’est pas sûr que cette situation satisfasse pleinement les intéressés…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.