Forte croissance du marché des jeux en ligne britannique de 2009 à 2014

img auteur
Par LE 03.08.2015
Forte croissance du marché des jeux en ligne britannique de 2009 à 2014

La Commission des Jeux de Grande-Bretagne (UK Gambling Commission) a publié une nouvelle étude sur l'évolution des jeux de 2009 à 2015 dans le pays. Les résultats confirment l'importance de ce marché en termes de croissance et supposent que les prochaines années continueront dans cette progression.

L'attraction du marché britannique

Le marché des jeux d'argent en ligne britannique est l'un des plus solides au monde. Depuis décembre 2014, les opérateurs en ligne voulant proposer leurs services doivent posséder une licence britannique. Auparavant, la loi était plus souple car elle acceptait que ces opérateurs disposent d'une licence européenne (type Malte ou Gibraltar).

Quelque chose de comparable avait eu lieu en France en 2010 avec l'apparition de l'Arjel et l'obligation pour les opérateurs d'avoir une licence française (poker, paris sportifs, paris hippiques). La différence est que les choses ont été faites un peu différemment – le taux de taxation est bien plus faible en Grande-Bretagne (15%), le panel de joueurs et le marché sont plus « forts », etc...

Au final, peu d'opérateurs ont choisi de quitter le pays et mis à part quelques gros bonnets comme Betsson ou Europa Casino, qui sont partis, le marché des jeux britannique ne semble pas avoir beaucoup souffert de ce changement de loi.

Croissance constante du marché

Le marché a beaucoup évolué de 2009 à 2015. On compte quelques 18,14 millions de comptes actifs de joueurs (contre 16,14 millions en 2009) et le nombre de nouvelles inscriptions sur des plateformes en ligne a augmenté d'environ 50%.

Les sommes totales jouées par l'ensemble des parieurs ont été multipliées par un peu plus de 3 et la plupart des sports ont glané de plus en plus d'adeptes. Le plus populaire et celui qui a le plus crû est le football avec +244% pendant ce laps de temps, le tennis a évolué de 179%, le cricket de 132%, les produits financiers (options binaires & co) de 102%, les courses de chiens de 77%, le golf de 57% et les autres sports de 40%. La seule baisse constatée concerne les courses hippiques avec 7% de baisse des mises entre 2009 et 2014.

Les machines à sous en ligne ont littéralement explosé avec 328% de hausse. Ceci est dû à l'offre qui évolue constamment et aux nombreux jackpots progressifs qui attirent le tout venant. Les jeux de table ont augmenté de 52% et les jeux de cartes de 26%.

Enfin le bingo en ligne a connu une hausse très importante des mises en 5 ans. Son chiffre d'affaires a été multiplié par presque 4 sur la période (et par 20 si l'on se base sur 2008-2014 !)

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.