La fin du monopole du PMU et de la FDJ

img auteur
Par LE 03.08.2010

Début Juin, les premières licences de paris sportifs en ligne ont été attribué modifiant considérablement le paysage traditionnel des jeux en ligne. Le poker a suivi dès la fin du mois.

La première grande révolution, c'est de pouvoir parier en ligne légalement. Jusque là, les Betclic et autres Bwin s'appuyaient sur le texte de libre concurrence européen pour justifier leurs opérations sur le territoire français ce qui ne plaisait pas vraiment au gouvernement. Aujourd'hui, avec l'ouverture, un organisme est chargé de surveiller et réguler le marché: l'ARJEL. 

La seconde révolution, c'est la modification du paysage audiovisuelle. Pas une chaine de télévision ou de radio n'est épargné par le débarquement massif des opérateurs de jeux en ligne. Avec une question majeure: ne devrait-on pas davantage réguler la publicité dans un secteur aussi addictif comme on a pu le faire avec l'alcool ?

Une chose est certaine, la régulation du marché permettra d'encadrer efficacement les opérateurs présents, évitant les abus du passé. A quand une légalisation des jeux de casino en ligne en France afin justement d'éviter les débordements actuels des casinos en ligne ?

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.